Les Etats appellent à un "engagement politique maximal" contre le réchauffement

18 Novembre, 2016, 12:46 | Auteur: Armand Coulomb

Greenpeace a appelé mardi, à l'ouverture du segment de haut niveau de la conférence de l'ONU sur le climat, à Marrakech (COP22), les pays, et notamment la Belgique, à revoir leurs ambitions à la hausse et à obtenir des résultats à court terme dans la lutte contre le réchauffement climatique.

'Nous appelons à accroître urgemment l'ambition et à renforcer notre coopération pour combler le fossé' entre les émissions de gaz à effet de serre (GES) actuelles, sources du réchauffement, et la voie à prendre pour respecter les objectifs de température fixés par l'accord de Paris fin 2015, ajoute le texte des Etats, longuement applaudi à la fin par les délégués réunis en session plénière. La "dynamique" en faveur du combat contre le réchauffement, constaté toute cette année, "est irréversible", ajoute le texte. Le futur président américain a qualifié le réchauffement de "canular " durant sa campagne. "Les Etats-Unis, première puissance économique du monde, deuxième émetteur de gaz à effet de serre, doivent respecter les engagements qui ont été pris", a-t-il lancé sous les applaudissements à la tribune de la COP22 à Marrakech".

"La planète n'est pas organisée avec des frontières, des barbelés, des barrières lorsqu'il s'agit de climat, tout le monde est concerné et donc beaucoup d'entreprises américaines sont impliquées maintenant dans la transition énergétique et même écologique", a-t-il dit.

Dix A320neo, trois A320 pour Peach — Airbus au Japon
La compagnie de Star Alliance attend au total quatre A321 et 26 A321neo. Les avions seront destinés au marché domestique.

Ces subventions (allègements fiscaux, soutiens à l'activité pétrolière, etc.) dépassent annuellement 500 milliards de dollars (2010), selon l'OCDE et l'Agence internationale de l'énergie.

A la veille de la clôture de ce conclave mondial qui doit opérationnaliser l'Accord de Paris, entré en vigueur le 4 novembre, Mme Royal qui assurait la présidence de la COP21, s'est félicitée, dans une conférence de presse, des "avancées " réalisées jusqu'ici dans les échanges, affirmant que cette conférence "a été beaucoup plus que la COP de l'action: la COP de la confiance et de la détermination ". "Et cela peut lui être utile, à partir du moment où il a de bonnes personnes autour de lui et qu'il sait clairement où il va", a dit M. Obama, qui avait reçu M. Trump jeudi dans le Bureau ovale, deux jours après son élection qui avait provoqué une onde de choc mondiale. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP.

Recommande: