Présidentielle 2017 : François Hollande renonce à se représenter

02 Décembre, 2016, 10:54 | Auteur: Basile Toussaint

François Hollande demande à tous les progressistes de se réunir.

Il y a décidément quelque chose de définitivement insondable chez François Hollande.

22h11 : "Il faut que la gauche retrouve ses fondamentaux (...) Valls et Hollande c'est pareil".

Jean-Luc Mélenchon (Parti de Gauche), qui a reçu le soutien du Parti communiste, et Yannick Jadot, désigné candidat à l'issue de la primaire d'Europe Écologie-Les Verts (EELV), sont également candidats à gauche, sans oublier l'ancien ministre Emmanuel Macron (En Marche!).

21h48: "J'ai toujours exprimé mon respect à l'égard de la personne et de la fonction", assure Emmanuel Macron.

La Bourse de Paris finit en baisse de 0,88%
Toujours aux Etats-Unis, les revenus des ménages ont progressé davantage que leurs dépenses, surprenant les analystes. En zone euro, l'inflation a aussi continué d'accélérer en novembre à 0,6%.

21h11: À l'occasion de son meeting à Pau, Arnaud Montebourg a évoqué un "plaidoyer émouvant". En effet, le premier ministre interviendra samedi en clôture de la "Grande convention nationale" de la "Belle Alliance populaire", et pourrait profiter de cette occasion pour annoncer sa propre candidature à la primaire à gauche.

Auprès de l'AFP, le Premier ministre Manuel Valls salue "le choix d'un homme d'Etat".

Énorme coup de théâtre: François Hollande a annoncé jeudi soir qu'il renonçait à briguer sa succession à l'Élysée en 2017, une annonce inédite dans l'histoire de la Ve République, qui ouvre le bal de la succession à gauche, au terme d'un quinquennat marqué par une impopularité persistante. L'ancien ministre de l'Economie, et candidat à l'Elysée, a salué une "décision courageuse".

"Aujourd'hui, je suis conscient des risques que ferait courir une démarche, la mienne, qui ne rassemblerait pas largement autour d'elle, aussi j'ai décidé de ne pas être candidat à l'élection présidentielle", a déclaré François Hollande peu après 20h00. "Le président de la République admet, avec lucidité, que son échec lui interdit d'aller plus loin", a-t-il aussitôt réagi. "La lutte contre les discriminations a été renforcée", a tout d'abord déclaré François Hollande. "Sur les réfugiés, j'ai tenu à ce que la France puisse prendre sa part", a-t-il poursuivi. "Les résultats arrivent, plus tardivement que je l'avais prévu et le chômage reste encore trop élevé". L'investissement, la consommation, repartent.

Le chef de l'Etat, dont la décision était attendue depuis des semaines par une majorité socialiste divisée.

Recommande: