L'écologiste Alexander Van der Bellen est élu président — Autriche

05 Décembre, 2016, 10:15 | Auteur: Armand Coulomb

"Je suis infiniment triste que cela n'ait pas marché ", s'est incliné Norbert Hofer".

"Le président de la République félicite chaleureusement Alexander Van der Bellen pour le résultat net et incontesté qui le porte à la présidence de la République d'Autriche", a fait savoir L'Elysée dans un communiqué.

Le Premier ministre Manuel Valls a salué dimanche la victoire de l'écologiste Alexander Van der Bellen à la présidentielle autrichienne, y voyant une preuve que "le populisme n'est pas une fatalité pour l'Europe". Il a aussi assuré vouloir défendre les "valeurs d'égalité, de liberté, de solidarité".

Alexander Van der Bellen, 72 ans, a mené une campagne ferme contre l'extrême droite, alertant sur les dangers d'une sortie de l'Autriche de l'Union européenne, et répondant coup sur coup aux attaques de la "fachosphère". Mais la Cour constitutionnelle autrichienne avait annulé le résultat, à la suite à de nombreuses négligences lors du dépouillement des votes par correspondance.

Le parti FPÖ (Parti de la liberté) a ensuite indiqué qu'il ne contesterait pas le résultat du scrutin.

Fin des funérailles de Fidel Castro
Sur la place de la Révolution, les Cubains ont manifesté leur attachement à leur leader maximo. Elle estime que " la France n'a pas de leçon à donner à Cuba ".

Ce dernier a concédé la victoire à son adversaire par le biais d'une publication sur sa page Facebook. L'annonce de cette victoire a provoqué une explosion de joie des partisans du candidat, rassemblés au palais de la Hofburg à Vienne, quand dans le camp adverse, des supportrices de M. Hofer ont éclaté en larmes. Ces projections intègrent les votes par correspondance que ne seront décomptés que lundi.

Les électeurs autrichiens vont décider aujourd'hui si leur pays va basculer dans le giron de l'extrême droite. Les résultats seront officiellement publiés ce jour-là. Le candidat du parti d'extrême droite FPÖ a été devancé par le candidat écologiste libéral Alexander Van der Bellen. Des élections nationales se tiendront dans ces deux pays en 2017. "Beaucoup de succès, Norbert", avait de son côté tweeté M. Wilders.

Alexander Van der Bellen remporte donc " une deuxième fois " cette élection présidentielle autrichienne. Il avait aussi souligné l'importance des liens avec ses partenaires de l'UE. Plusieurs ténors de ces deux partis, dont le chancelier social-démocrate Christian Kern, avaient soutenu M. Van der Bellen, qui s'est présenté sous l'étiquette d'"indépendant".

L'élection visait à trouver un successeur au social-démocrate Heinz Fischer, président depuis 2004 et qui ne pouvait briguer un troisième mandat.

Recommande: