Manuel Valls : une candidature avant mardi et un départ annoncé de Matignon

05 Décembre, 2016, 09:09 | Auteur: Armand Coulomb
  • Manuel Valls : une candidature avant mardi et un départ annoncé de Matignon

Cette enquête a été réalisée en deux temps, par internet, selon la méthode des quotas du 28 novembre au 1er décembre et du 2 au 3 décembre auprès de deux échantillons, le premier de 2006 personnes dont 678 sympathisants de gauche et le second de 1500 personnes dont 542 sympathisants de gauche. Avant l'annonce de François Hollande, Manuel Valls atteignait 33% et son adversaire 13%.

M. Valls, qui s'apprête à se lancer dans la primaire organisée en janvier par le Parti socialiste (PS), a tenu également à assumer pleinement le bilan du quinquennat. La primaire à gauche sera "débat sur l'idée même qu'on se fait de la gauche", a prédit Benoît Hamon, un autre ex-ministre de François Hollande désireux de participer à la course à l'investiture. L'appel lancé samedi par le premier secrétaire du PS, Jean-Christophe Cambadélis, lors de la convention de la Belle Alliance populaire, a fait flop. Que nenni, répond dimanche l'ancien ministre de l'Economie dans le Journal du dimanche: " Quand on prétend présider aux destinées d'un pays, on n'est pas là pour s'enfermer dans des querelles de clans. Interrogé sur le risque qu'il prenait de voir la gauche éliminée du second tour de la présidentielle, le leader du mouvement "En marche!"

Cette nouvelle ligne va se décliner sur plusieurs sujets. "Si elle souhaitait se présenter, nous pourrions avoir une discussion importante et constructive ensemble", a glissé Arnaud Montebourg.

Le chef de l'Etat ayant renoncé, Manuel Valls devrait annoncer dans quelques jours, ou quelques heures, qu'il est candidat à l'élection présidentielle.

Nouvelle-Zélande. Démission du Premier ministre John Key
Key lors d'une conférence de presse. "Mais pour moi et pour le National Party, c'est un bon moment pour partir", a-t-il dit. En 2008 il mettait fin à neuf ans de pouvoir du Parti travailliste en succédant à la Première ministre Helen Clark.

Et pourtant, qui mieux que lui pourrait défendre l'action d'un gouvernement à la tête duquel il se trouve depuis 2014?

"La primaire construit des compromis d'appareil, mais ne permet pas d'installer une cohérence programmatique", affirme encore Emmanuel Macron, qui s'en prend aussi à la primaire de la droite et du centre, qui vient de sacrer François Fillon. Sa décision de ne pas se représenter "ouvre une brèche - un gouffre? - pour toutes les ambitions présidentielles au Parti socialiste".

PRIMAIRE A GAUCHE "Cette primaire, c'est OK Corral", a lâché le candidat à la présidentielle en interview. "C'est un succès en trompe-l'oeil", martèle-t-il.

Sa liberté retrouvée, Manuel Valls s'attellera à entrer dans ses habits de candidat, avec le souci sans doute de continuer d'atténuer les aspects les plus clivants de son discours, et d'obtenir de nouveaux ralliements -il a engrangé dimanche celui du député aubryste Olivier Dussopt.

Recommande: