Journée de deuil en Turquie après le double attentat d'Istanbul (agence)

14 Décembre, 2016, 11:22 | Auteur: Mathilde Kaplan

Au total, 30 policiers, sept civils et une personne dont l'identité n'a pas encore été déterminée ont été tuésdans les deux déflagrations qui se sont produites à 45 secondes d'intervalle, a déclaré le ministre de l'Intérieur Süleyman Soylu.

Cet attentat ayant visé la police s'est produit à l'extérieur de l'immense stade du club de football de Besiktas après le match de cette équipe contre celle de Bursaspor, a précisé Suleyman Soylu.

Le président du pays, Recep Tayyip Erdogan, a publié un communiqué dans lequel il déplore des "martyrs et des blessés", sans en préciser le nombre.

En juin dernier, trois autres kamikazes présumés de l'EI ont tué 44 personnes dont 19 étrangers dans l'aéroport Ataturk d'Istanbul, théâtre de plusieurs attentats depuis le début de l'année.

L'attaque menée près d'un stade de football après un match du championnat de Turquie a été revendiquée par le groupuscule extrémiste kurde Tak (Faucons pour la liberté du Kurdistan), proche du Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK). Il s'agit d'une "attaque terroriste qui visait clairement les forces de police antiémeute", a affirmé le vice-Premier ministre Numan Kurtulmus.

Les explosions se sont produites dans un quartier touristique et fréquenté de la rive européenne d'Istanbul, au croisement d'importants axes routiers et de lignes de transport en commun.

Décès de l'acteur canadien Alan Thicke — Growing Pains
Né Alan Jeffery, dans l'Ontario au Canada, Alan Thicke a fait toute sa carrière aux Etats-Unis. Alan Thicke est décédé ce mardi à l'âge de 69 ans.

Les explosions ont eu lieu aux abords du stade de Besiktas, où le périmètre était bouclé ce matin.

Au moins 15 personnes ont été tuées et 69 blessées samedi dans un double attentat qui a frappé le coeur d'Istanbul, ville déjà secouée cette année par plusieurs attaques liées à la rébellion kurde ou aux jihadistes.

Le PKK et une organisation dissidente connue sous le nom de TAK s'en prennent régulièrement à des véhicules de la police.

Plusieurs pays européens ont également condamné le double attentat de samedi: Paris a apporté "son plein soutien à la Turquie" et Berlin a exprimé ses "condoléances au président Erdogan et au peuple turc". Aucun groupe n'a encore revendiqué ce qui s'apparente à un attentat.

Devant le risque d'attentats à Istanbul, les Etats-Unis avaient ordonné en octobre l'évacuation des familles des employés de leur consulat dans la mégalopole turque.

Recommande: