Marisol Touraine pourrait remplacer Manuel Valls à Matignon

14 Décembre, 2016, 18:31 | Auteur: Thibaud Popelin
  • Valls annonce sa candidature ce lundi soir fin de partie imminente au gouvernement

Et alors que le président de la République a signifié qu'il ne se présentera pas à sa propre succession, ils sont 60% à souhaiter que François Hollande n'apporte son soutien à aucun des candidats à la présidentielle.

Dans la grande salle de la mairie d'Évry, lundi, Manuel Valls est venu comme prévu annoncer sa démission de Matignon et sa candidature à la présidentielle dans le cadre de la primaire du PS. Le slogan de campagne est dévoilé.

Désormais candidat à la primaire du PS, Manuel Valls a été raccompagné sur le perron du palais présidentiel par François Hollande qui lui a brièvement serré la main. Le service de presse du Premier ministre s'était néanmoins gardé de diffuser son agenda, comme habituellement.

"Il y a eu bien sûr des erreurs, des échecs, nous n'avons pas atteint tous nos objectifs mais nous avons contribué à redresser le pays, son économie, son industrie, ses comptes publics, à protéger notre modèle social", a-t-il dit. Ce derniers considèrent ainsi que l'action de François Hollande est appelée à être plus efficace étant donné que le chef de l'État ne va pas chercher à rester au pouvoir après la fin de son quinquennat.

Parmi les noms évoqués pour succéder à Manuel Valls, ceux des ministres Bernard Cazeneuve (Intérieur), Jean-Yves Le Drian (Défense), Stéphane Le Foll (Agriculture), Marisol Touraine (Santé) ou Najat Vallaud-Belkacem (Education) circulent.

Nokia 150 : le premier téléphone sous la bannière de HMD
En effet, ça sera un retour après que Nokia a quitté le marché des Smartphone en vendant cette branche à Microsoft en 2014. Concrètement, le Nokia 150 profitera d'un écran de 2,4 pouces (320 x 240 pixels) et d'un appareil photo de 0,3 mégapixels.

Ce sera Bernard Cazeneuve.

Une autre source gouvernementale ne voyait "que Cazeneuve ou Le Drian ", avec un avantage au second qui pourrait plus facilement "cumuler " sa casquette actuelle avec Matignon.

Je pense qu'il faut un premier acte de rassemblement, dont la composition de l'organigramme peut être le signe.

"François Hollande et Manuel Valls, c'est la même politique (...) on ne sait pas qui, de François Hollande ou de Manuel Valls, est la lame ou le manche du couteau qui a déchiré la gauche", a attaqué, dimanche 4 décembre, sur France Inter, Arnaud Montebourg, premier et unique candidat à avoir déposé ses parrainages pour la primaire des 22 et 29 janvier. M. Valls est arrivé mardi peu avant 08h30 à l'Élysée et en est reparti après 35 minutes d'entretien avec François Hollande.

Recommande: