Obama sanctuarise des millions d'hectares — Forages

21 Décembre, 2016, 17:41 | Auteur: Armand Coulomb
  • Obama sanctuarise des millions d'hectares — Forages

Autre bâton dans les roues des républicains, la décision prise par Barack Obama la semaine dernière de ne pas déclassifier un rapport du Sénat sur l'utilisation de techniques de torture par la CIA... mais d'en préserver une copie dans sa bibliothèque présidentielle.

Si les organisations de défense de l'environnement ont salué l'initiative du président démocrate, le lobby pétrolier américain, l'American Petroleum Institute (API), a estimé quant à lui que cette décision entraînait les États-Unis "dans la mauvaise direction". Il s'agit d'une sorte de pied de nez à son successeur, Donald Trump, qui a, au contraire, promis de déréguler au maximum l'extraction pétrolière pendant son mandat.

Le président américain Barack Obama a interdit mardi, de manière permanente, tout nouveau forage d'hydrocarbures dans de vastes zones de l'océan Arctique et de l'océan Atlantique. Cette loi a déjà été utilisée auparavant pour protéger des récifs coralliens.

Dortmund lâche du lest, Francfort en profite — Bundesliga
Borussia M'Gladbach 1 - 2 Wolfsbourg: Hazard (52e) pour Gladbach, Caligiuri (3e) et Gomez (57e) pour Wolfsbourg. L'Eintracht, solide comme à son habitude, a marqué par Branimir Hrgot (18e, 85e) et Aymane Barkok (75e).

Dans l'océan Arctique au large de l'Alaska, M. Obama a interdit, de manière permanente, tout nouveau forage sur un peu plus de 50 millions d'hectares qui comprennent toutes les eaux américaines de la mer des Tchouktches et une large partie des eaux américaines de Beaufort.

L'administration Obama a également imposé un moratoire d'exploration dans certaines de ses eaux territoriales de l'Atlantique.

Selon ce qu'a annoncé Ottawa par voie de communiqué, " le Canada désignera toutes les eaux arctiques canadiennes comme étant interdites d'accès, indéfiniment, aux futures concessions pétrolières et gazières extracôtières ". Pour diriger cette agence, il a désigné Scott Pruitt, ministre de la Justice de l'Oklahoma, qui a été à la pointe de la bataille judiciaire pour faire annuler des réglementations qui visent à réduire les émissions de gaz à effet de serre des centrales au charbon. Il a cependant depuis, par ses nominations, envoyé une série de signaux qui inquiètent la communauté scientifique.

Recommande: