Internet à large bande est maintenant un service de télécommunication de base

23 Décembre, 2016, 08:08 | Auteur: Armand Coulomb

Quant aux services à large bande mobiles, avoir accès à la technologie mobile sans fil la plus récente non seulement dans tous les domiciles et les entreprises, mais aussi le long des principales routes canadiennes. Oui, tranche le CRTC en proposant la création d'un fonds de 750 millions tourné vers les régions mal desservies. Le CRTC a ainsi haussé sa cible de vitesse internet de 5 Mb/s à 50 Mb/s. Cette cible de vitesse n'est toutefois pas contraignante pour les entreprises de télécoms.

L'accès internet à haute vitesse rejoint ainsi une catégorie de services qui comprend aussi le service local de ligne téléphonique individuelle et les services téléphoniques d'urgence. [.] Que ce soit dans un petit village du Yukon, dans une région rurale de l'Est du Québec ou au centre-ville de Calgary, tout le monde a besoin d'avoir accès à des services internet fixes et mobiles de grande qualité. "Nous faisons notre part afin que les services à large bande se rendent aux communautés rurales et éloignées".

En 2015, 82 % des Canadiens avaient accès à des vitesses de téléchargement de 50 Mbps et de téléversement de 10 Mbps pour les services à large bande fixes. Il doublera plutôt la taille d'un fonds (actuellement utilisé pour développer la téléphonie filaire dans les régions éloignées) afin d'inciter les entreprises à développer leurs réseaux internet et mobile dans les régions éloignées.

On estime que ce fonds, géré indépendamment par une tierce partie, rendra accessibles jusqu'à 750 millions de dollars d'ici 2021.

Evaluation de l'Alternateur Bosch
L'alternateur est le composant de la voiture qui tient le rôle de générateur de courant électrique. L'alternateur Bosch est l'une des pièces les plus populaires actuellement présentes sur le marché.

Les premiers 100 millions $ du fonds, qui seront investis dans les deux prochaines années, proviendront d'un fonds qui subventionne actuellement les services téléphoniques dans les régions isolées. Au total, des investissements de plusieurs milliards seront nécessaires afin que 100% des Canadiens aient accès à une connexion internet de 50 mégabits par seconde et un forfait de données illimitées. Tous les joueurs dans le paysage des communications canadiennes devront mettre la main à la pâte pour veiller à ce que tous les Canadiens aient accès aux services dont ils ont besoin pour participer à l'économie numérique.

"La meilleure façon de traiter des enjeux entourant l'abordabilité est par l'émergence d'un marché dynamique où les fournisseurs de service se font concurrence pour les prix des services de télécommunication, conjointement avec les programmes d'engagement social des entreprises de télécommunication et des différents paliers de gouvernement".

La décision publiée mercredi est complémentaire au Programme d'innovation du gouvernement du Canada. "Tous les niveaux de gouvernements doivent s'attarder aux écarts de littératie numérique", a indiqué le président du CRTC Jean-Pierre Blais.

Recommande: