Israël suspend tout permis de construire à Jérusalem-Est

28 Décembre, 2016, 21:09 | Auteur: Armand Coulomb

Dans son discours final sur la paix au Moyen-Orient, mercredi, M. Kerry a déclaré que "si le choix est celui d'un seul État, Israël peut être soit Juif, soit démocratique, il ne peut être les deux, et il ne connaîtra jamais véritablement la paix".

Selon Ir Amim, la demande pour le permis de construire a été présentée par des membres d'Ateret Cohanim, une organisation religieuse ultra-nationaliste qui s'est fixé comme objectif d'étendre la colonisation à Jérusalem-Est.

La mairie a donné son feu vert pour une construction destinée à des colons dans le quartier palestinien de Silwan à Jérusalem-est, occupée et annexée par Israël, a indiqué Ir Amim, une ONG israélienne anti-colonisation. Il a ajouté que ce examen serait organisé à une date ultérieure, sans autre précision.

Le maire adjoint de Jérusalem, Meïr Turgeman, qui préside ce comité, avait indiqué mardi à l'AFP que le vote de vendredi à l'ONU d'une résolution exhortant Israël à " arrêter immédiatement et complètement toutes ses activités de peuplement dans le Territoire palestinien occupé, y compris Jérusalem Est " ne remettait nullement en question cette réunion, prévue de longue date. Les implantations israéliennes, notamment à Jérusalem, sont considérées par la communauté internationale comme illégale et comme le principal obstacle à la paix.

Les États-Unis ont justifié leur abstention par l'impact de la colonisation sur le processus de paix au point mort depuis 2014.

Trump accorde tout son soutien à Israël
Le ton majoritairement respectueux de Donald Trump à l'endroit de Barack Obama depuis l'élection s'est évaporé dans ses dernières déclarations sur le réseau social.

Vendredi 23 décembre a été marqué par un événement historique: le Conseil de sécurité de l'ONU a adopté une résolution réclamant à Israël de cesser la colonisation dans les territoires palestiniens et à Jérusalem-Est.

Mais dans un message sur Twitter, le président élu américain Donald Trump s'est de nouveau démarqué de l'administration Obama.

"Nous ne pouvons pas continuer à laisser Israël être traité avec un total mépris et un tel manque de respect", a écrit le milliardaire.

Quelque 430.000 Israéliens vivent actuellement en Cisjordanie et ils sont plus de 200.000 à Jérusalem-Est.

Recommande: