" La police des polices " rejette la thèse du viol — Affaire Théo

09 Février, 2017, 23:29 | Auteur: Lea Montgomery
  • Un membre des forces de sécurité afghanes monte la garde devant le site d'une double explosion près du parlement à Kaboul le 10 janvier 2017

Ces mots très durs à l'encontre de Nicolas Canteloup ne viennent pas de ses détracteurs. mais de son manager!

Des excuses et on n'en parle plus?

Mercredi matin, dans sa chronique "La Revue de Presque", Nicolas Canteloup a tenté un trait d'humour particulièrement raté sur l'affaire Théo. Je sens bien que le passage de Hollande sur Aulnay-sous-Bois a quelque peu divisé. Alors je l'ai réécouté et je ne suis pas d'accord. Alors que le jeune homme souffre d'une blessure à l'anus apparemment consécutive à l'introduction d'une matraque téléscopique, et que la qualification de viol a été retenue à l'encontre de l'un des policiers, Canteloup en a plaisanté, dans sa chronique du 8 février.

Cyril Hanouna prend la défense de Nicolas Canteloup
Bien entendu, les chroniqueurs de l'émission ont également été "scandalisés" par le traitement réservé à Nicolas Canteloup . Les auditeurs d'Europe 1 sont habitués à entendre l'humoriste Canteloup faire des imitations pour commenter l'actualité.

Interpellation à Aulnay-sous-Bois: La vidéo.

Le producteur a ensuite évoqué la réaction de Nicolas Canteloup, "accablé" selon Jean-Marc Dumontet, car le rythme effréné de l'écriture matinale ne "laisse pas le temps systématiquement de repasser sur les textes". "Théo est un jeune qui a toujours été connu pour un comportement exemplaire", issu d'une "famille qui veut vivre en paix, en rapport de confiance avec la police ", a déclaré le chef de l'État. Je voulais leur dire ceci: 'amis gays, ce n'est pas la peine non plus de chercher un deux-pièces sur Aulnay centre, la police ne recommencera plus. Avec cet épisode de la matraque, si après réflexion, Théo se découvre des sentiments pour le policier qui lui a introduit la matraque, ils pourront s'épouser. Très mauvaise inspiration qui ne nous ressemble pas. On pensait que c'était trash, ce n'était juste pas drôle et vulgaire. "Donc, une nouvelle fois, j'en suis désolé". Au point que la Société des rédacteurs de la station s'est immédiatement fendue d'un communiqué faisant part de " son indignation ", et du " malaise réel au sein de la rédaction ". L'association des journalistes LGBT a dénoncé sur Facebook des " propos scandaleux ".

Quel est votre avis sur cette chronique?

Recommande: