"C'est moi qui mérite un coup de matraque…" — Canteloup s'excuse

10 Février, 2017, 11:31 | Auteur: Armand Coulomb

Je sens bien que le passage de Hollande sur Aulnay-sous-Bois a quelque peu divisé. En fait, il est très, très, très, très, très nul. Et moi, je ne suis pas d'accord: "moi je l'ai trouvé très très nul". "Je suis un petit peu gêné, ce matin", a reconnu d'emblée l'humoriste.

Avant les nouveaux épisodes de Chicago Med, Nicolas Canteloup et Nikos Aliagas ont détourné l'actualité dans C'est Canteloup, ce mardi 7 février sur TF1. "Je mérite un bon petit coup de matraque sur les doigts pour mes vannes", a-t-il confié.

Fidèle à son humour, l'imitateur a toutefois tenu à souligner qu'il avait reçu un message de remerciement "de François et Pénélope de Sablé-sur-Sarthe qui nous disent: "Un grand merci à Nicolas Canteloup, grâce à lui on nous a lâché pendant 24 heures" ".

Le replay de " la revue de presque " de ce mercredi n'a d'ailleurs pas été publié sur le site d'Europe 1.

"Affaire Théo" : "Bamboula, c'est à peu près convenable", ose un syndicaliste policier
Le policier hausse les épaules. " Bah , 'enculé de flic' ce n'est pas convenable non plus ", rétorque Luc Poignant . WTF?! Une déclaration à laquelle Caroline Roux, l'animatrice, s'est empressée de rétorquer un "non" appuyé .

LCI révèle que les enquêteurs de l'Inspection générale de la police nationale (IGPN) ont rendu leurs premières constatations dans l'affaire du viol présumé de Théo, 22 ans, lors de son interpellation par trois policiers à Aulnay-sous-Bois, le 2 février dernier.

"Arrêtez, ce sont des faits graves, lui répond l'animatrice Julie Leclerc".

EN VIDEO - retour sur le sketche raté de Canteloup. Devant le tollé provoqué par sa chronique, Nicolas Canteloup a lui-même présenté ses excuses en se disant "très sincèrement désolé". " C'était un très gros dérapage ce matin, évidemment involontaire ", déclare-t-il dans un communiqué. Très mauvaise inspiration qui ne nous ressemble pas. "On pensait que c'était trash, c'était juste pas drôle et vulgaire", a ajouté son manager. Il devrait probablement réitérer ces excuses en live ce jeudi matin sur Europe 1. Dans la foulée de cette chronique, la société des rédacteurs d'Europe 1 avait fait part de son "malaise" et de son "indignation". "En cette circonstance, la violence policière a pris un caractère sexuel et raciste", ont dénoncé le Conseil représentatif des associations noires (Cran), la Ligue des droits de l'Homme (LDH), la Ligue internationale contre le racisme et l'antisémitisme (Licra), le Mouvement contre le racisme et pour l'amitié entre les peuples (Mrap) et SOS Racisme.

Recommande: