Jadot sur la société de conseil de Fillon: "conflits d'intérêt"

10 Février, 2017, 03:40 | Auteur: Armand Coulomb
  • Le candidat écologiste à la présidentielle Yannick Jadot s'interroge sur un possible conflit d'intérêt entre la société 2F Conseil de François Fillon et Axa

Une allusion à une information de BFM Business, qui affirmait un peu plus tôt ce mercredi que la société de conseil de l'ancien Premier ministre, "2F Conseil", "a reçu 200.000 euros" de la part d'Axa entre 2012 et 2014, en aidant notamment l'assureur français "sur les négociations de la directive européenne dite 'Solvabilité 2' sur la nouvelle réglementation des assureurs en Europe". Cet aveu a relancé les accusations de conflit d'intérêts autour des activités de conseil du candidat LR à la présidentielle, trois de ces entreprises ayant pour point commun d'être ou d'avoir été dirigées par des personnalités proches de François Fillon.

Problème: le programme défendu par François Fillon pendant la campagne pour la primaire de la droite prévoyait une réforme de l'assurance maladie, dont les remboursements se concentreraient sur les "gros risques" et les "affections graves et de longue durée", laissant le soin aux assurances privées le remboursement du reste. Si l'activité de conseil n'est pas interdite, les parlementaires ne peuvent pas créer une telle société pendant leur mandat. "L'essentiel de l'activité de 2F Conseil est constitué des conférences données par François Fillon", répond-elle au "Canard".

Lors de sa conférence de presse, lundi, François Fillon a confirmé qu'il avait exercé une activité de conseil de 2012 à 2016 avec sa société 2F Conseil, et que l'assureur Axa figurait parmi ses clients.

Il a vraiment bossé!

Sur LCI, la présidente du Front national, Marine Le Pen, a elle aussi émis des interrogations sur la nature des liens existant entre le candidat de la droite et l'assureur Axa. "Il y a eu bon nombre de réunions avec lui, il a fourni un vrai travail".

Des produits médicaux saisis à l'hôtel du Kazakhstan
Le parquet d'Innsbruck a alors délivré un mandat de perquisition qui a abouti à la descente de police de mercredi soir. Cette ville de Sibérie avait été choisi en septembre 2016 pour accueillir les Championnats du monde 2021 de biathlon.

On peut le croire.

Ce catholique pratiquant, mécène des Scouts de France et président depuis 2012 du Comité directeur du très influent groupe Bilderberg, va devenir l'inspirateur du volet économique, éminemment libéral, du programme de François Fillon.

En congé de sa présidence du think tank libéral Institut Montaigne, il fait partie du premier cercle de la campagne et apparaît aujourd'hui le mieux placé pour s'emparer du portefeuille de Bercy en cas d'élection de François Fillon à l'Elysée. après l'avoir rémunéré de 2012 à 2014 chez Axa.

A l'époque où François Fillon a travaillé pour Axa, le PDG de l'assureur était Henri de Castries, qui a officiellement affiché son soutien au candidat le 17 janvier dernier. Mais quand on parle de conflits d'intérêt, il faut caractériser les choses, et pas seulement balancer des boules puantes. "On ne peut pas intervenir en même temps comme lobby pour un intérêt privé et en même temps comme législateur censé défendre l'intérêt général ", a-t-il ajouté.

Recommande: