Fillon ne lâche pas prise, et s'appuie sur ses soutiens — Trocadéro

05 Mars, 2017, 23:52 | Auteur: Armand Coulomb
  • Renaud Muselier député européen et premier vice-président de la région PACA

"Ils veulent le +débrancher+, c'est la guerre", confiait alors à l'AFP un ancien ministre resté fidèle. "Mais ce comité Théodule n'a aucune valeur règlementaire". L'entourage d'Alain Juppé avait fait savoir vendredi qu'il "ne se défilera (it) pas" si François Fillon se retirait. Sans évolution de la situation Jean-Louis Borloo pourrait, selon Christophe Lagarde, être sollicité comme candidat centriste. Même les centristes de l'UDI lui ont retiré leur soutien. Il ne faut pas humilier ses électeurs. "Et elle remontera dès que l'on abordera enfin le débat de fond", veut croire le vice-président du conseil régional, qui minimise les " lachâges " d'élus: "Ces désistements sont surtout le fait de gens qui ne soutenaient pas François Fillon à la primaire". Voteraient-ils pour Alain Juppé qui semble se remettre en selle?

Ce rassemblement de soutien à François Fillon est vu d'un mauvais œil par François Hollande. À l'issue du rassemblement du Trocadéro, il serait hâtif de conclure que François Fillon a sauvé sa candidature. Finalement, il y sera! Mais le mystère plane encore encore sur sa participation, lundi matin, à la matinale d'Europe 1.

Tout cela, c'était avant le discours du Trocadéro qui a débuté peu après 15h40. "Je ne veux pas vous parler". On ne va pas les nier, mais aujourd'hui, le destin de François Fillon ne lui appartient pas. Se montrant de plus en plus autoritaire et agressif envers ses adversaires politiques, la justice et les médias. La candidate du Front national est elle-même convoquée par un juge dans une affaire d'emplois fictifs au sein de son parti.

"Si j'avais été mis en examen il y a deux mois, je n'aurais pas été candidat à l'élection présidentielle", a-t-il dit. "Sans déclaration de sa part, l'info de la mise en examen aurait fuité et aurait pris de l'ampleur", explique-t-il.

Présidentielle : Marine Le Pen critique une éventuelle candidature Juppé à droite
C'est du côté de Benoit Hamon qu'il faut chercher la proposition la plus radicale contre la concentration des médias. Benoît Hamon est crédité de 15,5% des suffrages (-1,5 point), contre 11,5% pour Jean-Luc Mélenchon (+1 point).

Mais, chez Les Républicains, d'autres voix se sont faites entendre ce dimanche. " Il a aussi activé des marqueurs de droite pour mobiliser ("le hollandisme", "cet histrion qui parle de crime contre l'humanité", sa "détermination " contre le "totalitarisme islamique", la famille, la France des cathédrales, de Gaulle.)". Éric Ciotti, le député LR et soutien de Fillon, en débattra avec Christophe Jakubyszyn.

Très enthousiastes, les organisateurs n'ont pas hésité à annoncé la présence de 200 000 personnes sur place, alors que d'après les nombreuses images circulant sur les réseaux sociaux, ils étaient nettement moins. Les Français se rendront aux urnes pour élire le président du pays pour un mandat de cinq ans.

Le feuilleton connaîtra de toute évidence une suite dès ce dimanche soir.

Recommande: