Présidentielle : Marine Le Pen critique une éventuelle candidature Juppé à droite

05 Mars, 2017, 22:49 | Auteur: Armand Coulomb

Le député des Yvelines ambitionne de rassembler sur son nom le maximum de voix des électeurs de gauche au premier tour de la présidentielle. Parallèlement, l'intention de participation est en retrait (72% de participation déclarée, soit une baisse de 2 points par rapport à la semaine dernière et de 3 points en un mois).

En outre, dans l'hypothèse où François Fillon est le candidat LR, Macron est en tête pour le souhait de victoire à égalité avec Marine Le Pen (20%) et pour le pronostic de victoire (33%) devant Marine Le Pen (18%) et François Fillon (10%).

Après une séquence plus difficile, marquée par sa déclaration sur la colonisation ainsi que ses propos sur la Manif pour Tous, Emmanuel Macron profite de plusieurs événements (le ralliement de François Bayrou, les difficultés de François Fillon, le manque de soutien auquel se heurte Benoît Hamon...).

Si elle critique la décision de François Fillon de maintenir sa candidature, Marine Le Pen est tout aussi sévère sur l'hypothèse d'une candidature de substitution d'Alain Juppé. Celle-ci est toujours en tête des intentions de vote au premier tour de la présidentielle, selon un sondage BVA et Salesforce pour la presse régionale et Orange diffusé samedi.

Inédit dans l'UE: Varsovie contre le Polonais Tusk
Waszczykowski a soutenu que Saryusz-Wolski est un politicien expérimenté et impartial même s'il est membre du même parti que Tusk. Tusk au poste qu'il occupe depuis deux ans devrait être examinée au prochain Conseil européen à Bruxelles, le 9 mars.

Sur fond d'accusations de plus en plus fréquentes de la surdiffusion d'Emmanuel Macron à l'encontre de la chaîne d'information BFM, c'est au tour de la candidate du Front national (FN) Marine Le Pen de dénoncer les préférences trop manifestes de cette première. Le socle électoral de Marine Le Pen reste néanmoins, de loin, le plus solide: 78% de ses électeurs potentiels déclarent que leur choix est définitif. "J'y vois une forme de paradoxe", a affirmé l'ancien ministre de l'Economie sur RTL vendredi.

Le candidat de la droite François Fillon semble résister après l'annonce de sa possible mise en examen le 15 mars et reste stable avec 19% des intentions de vote.

C'est du côté de Benoit Hamon qu'il faut chercher la proposition la plus radicale contre la concentration des médias. L'un comme l'autre ne semblent pas aujourd'hui en mesure d'espérer pouvoir se qualifier pour le second tour. Benoît Hamon est crédité de 15,5% des suffrages (-1,5 point), contre 11,5% pour Jean-Luc Mélenchon (+1 point).

Recommande: