Présidentielle : Bertrand Delanoë soutient Emmanuel Macron

09 Mars, 2017, 05:48 | Auteur: Franck Riqueti
  • Fos: Benoit Hamon en visite chez Kem One

Il s'en est pris violemment à Emmanuel Macron, qualifié de " chimère", et à son programme qui selon lui pourrait favoriser le Front National au lieu de lui faire barrage.

"C'est une trahison par rapport au vote massif des électeurs de la primaire", a fustigé la députée de Moselle sur RTL, rappelant les "60% d'électeurs à Paris qui ont voté pour Benoît Hamon, ville dont Bertrand Delanoë a été maire et où Anne Hidalgo, la maire, soutient ardemment Benoît Hamon", a-t-elle poursuivi.

Élu député pour la première fois en 1981, Claude Bartolone revient aussi sur sa décision de ne pas se représenter aux élections législatives. J'ai pourtant tout fait, à mon poste, pour essayer de faciliter les rapprochements au sein du groupe socialiste, j'ai essayé même de nier le terme de frondeurs, parce qu'il me semblait important de continuer à conjuguer les trois temps du mitterrandisme: "le débat, le compromis et le rassemblement".

Aussi, Claude Bartolone ne sait toujours pas pour qui voter, le 23 avril. "J'ai une difficulté, je me rends compte que la stratégie qu'on avait choisie et qui consiste à énumérer les propositions, à thématiser, ça ne marche pas à cause des histoires Fillon qui saturent l'espace public Aucune autre proposition ne peut émerger ".se désole t-il.

Ligue des Champions 2017 : FC Barcelone VS PSG, les onze probables
Balayé 4-0 au match aller, le FC Barcelone va devoir sortir son meilleur niveau pour venir inquiéter le PSG de Cavani et Verratti. D'après moi, la qualification va être difficile à aller chercher, un 4-0 ne se remonte pas comme ça, même pour le barça .

Un constat qui ne porte pas le président de l'Assemblée à l'optimisme. "Un choix collectif a été fait pour un candidat, il faut le respecter". "C'est une question qui me préoccupe tous les jours".

Mercredi matin, l'ex-édile de la capitale et figure historique du PS a apporté son soutien à Emmanuel Macron. "Les règles ont été fixées collectivement et Benoît Hamon a été démocratiquement désigné".

Invitée ce matin sur Europe 1, la secrétaire d'État Juliette Méadel a elle aussi confié sa surprise face à la campagne du candidat socialiste.

Le vote utile, voilà le vrai danger pour Benoît Hamon.

Recommande: