Attaque à Londres : trois lycéens de Concarneau blessés dont deux gravement

23 Mars, 2017, 17:37 | Auteur: Armand Coulomb

Un homme barbu et vêtu de noir a lancé mercredi en début d'après-midi sa voiture contre la foule sur le pont de Westminster, face à Big Ben, tuant deux personnes et en blessant des dizaines d'autres. Selon un responsable de la préfecture, les deux blessés graves présentent "des fractures lourdes" mais "il n'y a pas de pronostic vital engagé" parmi les blessés.

Selon la secrétaire d'Etat, 92 élèves faisaient partie du voyage scolaire à Londres, soit 36 qui n'étaient pas sur les lieux et 56 qui ont assisté à l'attaque, dont les trois blessés, actuellement hospitalisés " dans un état sérieux ". Le président François Hollande a annoncé qu'"un avion de la flotte gouvernementale partirait dès ce mercredi soir pour Londres avec les familles des trois étudiants blessés".

La piste du "terrorisme islamiste" était privilégiée au lendemain de l'attaque ayant fait trois morts, outre l'assaillant, devant le Parlement britannique à Londres, survenue un an jour pour jour après les attentats meurtriers de Bruxelles.

L'Arcep publie ses nouvelles cartes de couverture mobile, plus détaillées
Si à ce jour une seule région y figure, elle est appelée à se développer à l'ensemble du territoire en septembre prochain. Avec ces nouvelles cartes , l'Arcep entend stimuler les opérateurs pour doper encore la couverture mobile .

Pour Eloïse, élève de 1ère S, "tout le monde est sous le choc".

Le groupe de lycéens est arrivé dimanche matin à Londres et devait repartir vendredi dans le Finistère. Sa fille n'a pas été blessée mais elle a tout vu de l'attentat de Londres. Johan dit aussi que son groupe a été pris en charge par des psychologues. On a eu de la chance parce qu'à un an près, c'était notre tour. "Ca nous touche encore plus (.) C'est une peine extrême pour tout le monde".

"C'est vraiment horrible", a assuré Chloé, une élève de terminale littéraire qui a repris les cours jeudi à 08H00. "Solidarité avec nos amis britanniques terriblement frappés, plein soutien aux élèves français blessés, à leurs familles et leurs camarades", avait déclaré le Premier ministre sur Twitter. Pour elle, cette attaque "rappelle celle du Bataclan (en 2015 à Paris), où une ancienne élève a été tuée".

Recommande: