François Fillon diminue les efforts demandés aux collectivités locales

23 Mars, 2017, 03:54 | Auteur: Franck Riqueti
  • Nicolas Dupont Aignan arrive à sa conférence de presse le 23 mars 2017 à Paris

L'Etat ne peut imposer aux collectivités locales de réduire leurs effectifs comme il l'entend, a déclaré ce mercredi matin François Baroin, qui a pris une nouvelle fois ses distances avec le projet de suppression de 500.000 postes dans la fonction publique avancé par François Fillon.

"Les masques tombent. La machination que je dénonce depuis des semaines est maintenant aux yeux de tous les Français", a réagi l'ex-Premier ministre de Nicolas Sarkozy sur franceinfo. "Chaque semaine, il y a des fuites organisées contre le secret de l'instruction", s'est insurgé le député de Paris alors que l'enquête qui le vise a été élargie mardi à des faits "d'escroquerie aggravée", de "faux" et "usage de faux". Le Canard enchaîné a par ailleurs affirmé dans sa dernière édition que François Fillon avait été rémunéré pour organiser une rencontre un homme d'affaires et Vladimir Poutine. Organisées par qui? Par les services de l'Etat. Des propos qui ne visaient pas nommément François Fillon mais dont la cible était sans équivoque.

Peu de temps avant, son porte-parole Luc Chatel avait parlé d'un "véritable hold-up démocratique" organisé par "le pouvoir socialiste, relayé par Emmanuel Macron". Sur la durée du quinquennat, François Fillon avait prévu de réduire de 20 milliards d'euros le montant global des dotations versées par l'Etat.

Et à quoi François Fillon répond: "Je ne suis pas ministre de l'Intérieur".

Google dévoile la prochaine version d'Android
D'autres nouveautés viennent s'ajouter à ce nouvel Android O comme l'API Autofill ou encore l'intégration d'icônes adaptatives. Android O ajoutera également le support Picture in Picture , une fonctionnalité qu'Apple propose déjà sur ses tablettes iPad.

François Fillon, déterminé à aller "jusqu'au bout", ne pourrait pas être remplacé, la période de recueil des parrainages d'élus étant close.

"L'exemplarité et la célérité avec lesquelles Bruno Le Roux a présenté sa démission ne font que souligner l'absurdité et la dangerosité avec laquelle vous vous entêtez, sans aucunement vous soucier des effets délétères de votre obstination sur la démocratie."

Un désistement "paraît comme ça difficilement envisageable", a estimé le candidat socialiste Benoît Hamon, mercredi, devant la presse.

Recommande: