USA: hausse plus forte que prévu des stocks de pétrole brut

23 Mars, 2017, 16:05 | Auteur: Basile Toussaint

"Le marché avait gagné du terrain en début de séance mardi, mais il y a eu un virement de bord radical après la publication des données de (la fédération privée) American Petroleum Institute (API), qui a déclenché la vente", ont expliqué les analystes de Inenco.

Et ce en dépit du fait que depuis fin 2016, les stocks commerciaux de pétrole brut ont augmenté de 54 millions de barils aux Etats-Unis.

Pour la troisième semaine consécutive, les réserves stratégiques de brut ont été abaissées, cette fois de 600.000 barils.

Le DoE a également fait état d'un recul de 2,8 millions de barils des réserves d'essence, alors que les experts compilés par Bloomberg prévoyaient une baisse de 2,4 millions.

Les réserves de produits distillés, qui incluent le fioul domestique, ont baissé de 1,9 million de barils.

Quand Dupont-Aignan joue à 'Rasra ou Darkah' chez Hanouna
Autre étape à l'agenda: Cambrai, ville détenue par le centre-droit où, là encore, le FN est en embuscade. La chaîne ayant décidé de ne réunir que les cinq principaux candidats à l'élection présidentielle.

Ils signent un recul de 4,2% par rapport à la même période de 2016, tout en s'affichant dans la moitié supérieure de la fourchette moyenne à cette époque.

L'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) penche de plus en plus vers une prolongation au-delà du mois de juin, de l'accord de réduction de la production pétrolière, entré en vigueur le 1er janvier dernier.

Les stocks d'essence ont baissé de 2,8 millions de barils.

Les raffineries américaines ont nettement accéléré la cadence, fonctionnant à 87,4% de leurs capacités contre 85,1% la semaine précédente.

Vers 13H05 GMT, le prix du baril de "light sweet crude" (WTI), référence américaine du brut, perdait 24 cents à 47,80 dollars sur le contrat pour livraison en mai au New York Mercantile Exchange (Nymex).

Recommande: