Un ressortissant français enlevé au Tchad

24 Mars, 2017, 03:22 | Auteur: Armand Coulomb
  • Un ressortissant français enlevé au Tchad

L'enlèvement jeudi au Tchad, d'un ressortissant français a été confirmé dans la journée par le ministère des Affaires Etrangères à Paris, mais le kidnapping qui n'a pour l'instant pas été revendiqué, nourrit néanmoins des inquiétudes sur les ravisseurs et leurs motivations.

Une source militaire française a précisé qu'il s'agit d'un civil qui a fait l'objet d'un enlèvement. "Tous les moyens sont mobilisés pour obtenir la libération de la victime", a en outre indiqué le gouvernement français. Il s'agissait d'un agronome français travaillant pour le CICR, Laurent Meurice. Il avait été libéré le 6 février 2010, après 89 jours de détention.

Quand Dupont-Aignan joue à 'Rasra ou Darkah' chez Hanouna
Autre étape à l'agenda: Cambrai, ville détenue par le centre-droit où, là encore, le FN est en embuscade. La chaîne ayant décidé de ne réunir que les cinq principaux candidats à l'élection présidentielle.

Le Tchad est un des principaux alliés de la France dans la lutte contre le terrorisme, et héberge à N'Djamena le QG de la force antiterroriste Barkhane, qui mène avec 4 000 hommes des opérations dans cinq pays du Sahel (Mauritanie, Mali, Niger, Tchad et Burkina Faso). Selon la presse israélienne, le français était enlevé lorsqu'il partait pour payer les ouvriers de la société minière.

Si les revendications proclamées par les jihadistes sont d'ordre politique, les enlèvements dans la région sont principalement des histoires de gros sous et de rançons, donnant lieu à un "business des otages" auquel participent de nombreux intermédiaires, le plus souvent mus par l'appât du gain. La France dit coordonner avec le Tchad pour la libération de l'otage.

Recommande: