Attaque à Orly: deux hommes mis en examen et écroués

28 Mars, 2017, 23:48 | Auteur: Franck Riqueti
  • Attaque à Orly deux hommes déférés en vue de leur mise en examen

Deux hommes, soupçonnés d'avoir eu un rôle dans la fourniture d'une arme à Ziyed Ben Belgacem, l'assaillant d'Orly, ont été déférés vendredi devant les juges d'instruction pour d'éventuelles mises en examen.

Condamné à plusieurs reprises, notamment pour vol à main armée ou trafic de stupéfiants, Ziyed Ben Belgacem, 39 ans, a été tué il y a une semaine peu après 8h20 par des soldats de l'opération Sentinelle qu'il venait d'attaquer à l'aéroport parisien d'Orly.

Ils ont été placés sous mandat de dépôt, conformément aux réquisitions du parquet qui avait demandé leur placement en détention provisoire.

Montpellier: un agent se tue à la mairie
Un agent de la ville de Montpellier est mort lundi après avoir chuté d'une grande hauteur à la mairie. L'hôtel de ville de Montpellier (illustration).

Les deux sont poursuivis du chef d'association de malfaiteurs terroriste criminelle et en outre, pour le premier, détention d'arme de catégorie B en relation avec une entreprise terroriste. Le plus jeune est soupçonné d'avoir remis le revolver à grenaille avec lequel Ziyed Ben Belgacem a pénétré dans le hall de l'aéroport d'Orly (Val-de-Marne) samedi, avant de s'emparer du fusil d'assaut d'une jeune militaire et d'être abattu. L'autre d'avoir été présent lors de la remise de l'arme. Un mois et demi après celle contre des militaires au Louvre, cette attaque répond aux consignes du groupe djihadiste État islamique (EI). Toutefois, elle n'a pas été revendiquée par l'organisation. La section antiterroriste du parquet de Paris est chargée de l'enquête en raison de la nature de la cible de l'assaillant et de ses propos: "Je suis là pour mourir par Allah". Ziyed Ben Belgacem n'était pas fiché "S " (sûreté de l'État), mais avait été signalé pour "radicalisation " lors d'un séjour en prison en 2011-2012.

Après l'instauration de l'état d'urgence en 2015, une perquisition administrative de son domicile n'avait rien donné.

Recommande: