Le Parc OL dégradé, Aulas veut en pleurer — PSG

03 Avril, 2017, 13:58 | Auteur: Mathilde Kaplan

Ils étaient tous à leur niveau, à 100%.

De nombreuses dégradations sont à déplorer dans le virage parisien au Parc OL, samedi lors de la finale de la Coupe de la Ligue. Alors que des dizaines de sièges ont été saccagés et des toilettes vandalisées, le Collectif Ultras Paris dénonce ces incidents ce dimanche soir, tout en se dédouanant de toute responsabilité collective.

Mais ce mauvais résultat dans la course aux places européennes, certes atténué par le match nul de l'OM face à Dijon (1-1) et la défaite de Bordeaux à Nice (2-1), n'était pas le seul motif de colère pour le président lyonnais.

Vélib' : l'offre JCDecaux-RATP-SNCF écartée
Le groupe a déploré qu'il n'a pas été prévu de reprise de plein droit des 315 salariés de Vélib' par le nouvel exploitant. Ils ont prévu de "perturber" le système afin d'obtenir des garanties pour le maintien de leur emploi.

"On a eu dans les tribunes des choses qu'on aimerait ne jamais voir puisque c'était de la dégradation pour de la dégradation".

Et le président lyonnais a affiché un profond désarroi devant ces dégradations. Une centaine de sièges détruits, des sanitaires tout neufs détruits, a-t-il déploré. Pas par dépit, mais avec la volonté de casser ce qui appartient à nos supporters. C'est comme quand on vient chez vous pour casser votre domicile (gratuitement). "Ça ne remplacera jamais cette vision de désolation que j'ai eu hier soir". "Ce sont des choses qui sont difficiles à supporter". "Petit coup de gueule ce soir..." Nous, on a tous les éléments, le stade étant ultra sécurisé, avec 300 caméras à l'intérieur qui peuvent prendre toutes les situations de tous les gens qui font des actes interdits et illégaux.

"J'espère qu'il y aura des sanctions très, très graves parce que le football ne peut pas se développer et se jouer dans ces conditions-là alors que tout avait été parfait", a-t-il encore déclaré. "Le PSG mérite des supporters qui respectent le football".

Recommande: