Les bébés danois, japonais et allemands pleurent moins que les autres…

05 Avril, 2017, 21:05 | Auteur: Thibaud Popelin
  • Les bébés des différents pays industrialisés ne pleurent pas tous autant

Les données indiquent que les bébés britanniques, canadiens et italiens pleurent davantage que ceux des autres pays étudiés. Mais ces chiffres varient selon le pays où sont nés les bambins. La fréquence et la durée des pleurs pourraient être influencées par l'éducation, mais aussi par la génétique ou d'autres facteurs liés à la grossesse. D'après une étude très sérieuse réalisée par des psychologues britanniques sur 8700 bébés de moins de trois mois et publiée dans The Journal of Pediatrics, il ressort que les bébés versent moins de larmes selon leur lieu de naissance.

Mercato Real Madrid: Pepe entre le PSG et Manchester City
Cette faille " équipe nationale " a visiblement été le déclencheur de ce retournement de situation. En fin de contrat en juin prochain, Pepe n'en finit plus d'alimenter les rumeurs de transfert.

Les nourrissons pleurent plus au Royaume-Uni, au Canada, aux Pays-Bas et en Italie que dans d'autres pays. L'étude n'a pas pris en compte de bébés nés en France. Cependant, en développant la première carte mondiale d'observation des quantités moyennes de pleurs chez les bébés, durant les 3 premiers mois de vie, elle apporte un repère aux professionnels et aux parents. Les chercheurs ont ainsi analysé les pleurs des nourrissons, en se penchant particulièrement sur les pleurs "excessifs", soit au moins 3h par jour, 3 fois par semaine durant 3 semaines. Ils diminuent enfin pour atteindre une moyenne de 1 heure 10 par jour à la 12 semaine de vie. Mais comment expliquer que les bébés ont moins de coliques au Danemark et au Japon? Le Canada, suivi de la Grande-Bretagne et de l'Italie arrivent en tête du classement. Et les taux de coliques les plus bas ont été trouvés au Danemark et en Allemagne. Un nombre de pleurs plus élevé que la moyenne devra alerter le corps médical. Les pleurs intenses atteignent seulement 5,5% et 6,7% durant les premières semaines.

Recommande: