Présidentielle 2017 : France 2 renonce à son débat avec les 11 candidats

05 Avril, 2017, 21:35 | Auteur: Franck Riqueti
  • Marine Le Pen visite la Foire du Trône en compagnie de Marcel Campion, son fondateur le 7 avril 2017 à Paris

Le débat avec les onze candidats prévu sur France 2 le 20 avril prochain n'aura finalement pas lieu. Alors que plusieurs candidats avaient exprimé leurs doutes quant à leur participation à cet événement, la chaîne a tranché, rapporte Europe 1.

France 2 a renoncé à organiser un débat avec les 11 candidats à la présidentielle le 20 avril, et leur propose désormais 11 interviews individuelles en direct, dont l'ordre serait déterminé par tirage au sort.

La chaîne estime qu'à trois jours du premier tour de l'élection, il faut une formule plus cadrée pour éviter les passes d'armes et les "punchlines" dévastatrices qui ont été échangées durant le débat du 4 avril.

Attaque chimique en Syrie: au moins 58 morts
Au moins 100 civils sont morts mardi dans une attaque chimique présumée contre une ville rebelle en Syrie. On a vu des enfants, des femmes et des hommes morts dans les rues ", raconte un témoin.

Elle propose que Léa Salamé et David Pujadas mènent des entretiens individuels avec tous les postulants à l'Elysée, d'une durée de 15 minutes chacun.

France Télévisions a confirmé mercredi avoir fait "une nouvelle proposition" aux candidats, sans en préciser la forme mais en indiquant seulement que l'émission n'aurait "lieu que si les 11 candidats acceptent tous d'y participer". Plusieurs d'entre eux ont déjà émis des réserves sérieuses. D'autres candidats ont émis des réserves sur la question du tirage au sort, qui les contraindraient à attendre dans leur loge en attendant leur tour. Les candidats doivent donner leur réponse avant la fin de la semaine.

Interrogé en marge d'un déplacement dans l'est de la France, Benoît Hamon (PS) a dit regretter que "le service public audiovisuel ait cédé a la pression". Jean-Luc Mélenchon considérait ainsi qu'il n'était pas une si bonne idée, notamment en raison de sa proximité avec le premier tour de la présidentielle, le 23 avril.

Recommande: