Stade Mauroy : un politique lillois en garde à vue

05 Avril, 2017, 20:58 | Auteur: Mathilde Kaplan
  • Damien Castelain président de la MEL

Selon cette même source, cinq personnes sont actuellement en garde à vue dans ce dossier.

M. Darques s'était étonné que le projet d'Eiffage présentant, selon lui, un surcoût de "108,5 millions d'euros" par rapport au projet du groupe Norpac-Bouygues, ait été choisi.

Saint-Pétersbourg: un kamikaze kirghiz auteur de l'attentat
L'auteur présumé de l'attaque serait un "kamikaze" originaire du Kirghizstan, selon les services de sécurité kirghizs. Il s'agit d'un ressortissant kirghiz identifié comme étant Akbarjon Djalilov , selon les services secrets kirghiz.

Les quatre hommes ont été placés sous contrôle judiciaire, avec un cautionnement de 50.000 euros.

Voilà plusieurs années que la justice s'intéresse à la construction du Grand Stade de Lille dont l'attribution du marché au groupe Eiffage intrigue les enquêteurs. "Mais à l'époque de l'attribution du marché, il n'était qu'un des très nombreux élus communautaires, il n'était pas aux commandes de la MEL!", a déclaré à l'AFP son avocate. La MEL a déjà mise en examen le 15 novembre 2016 en tant que personne morale pour favoritisme tandis que l'enquête a été élargie pour "corruption" et "trafic d'influence". Lundi, le président de la Métropole européenne de Lille (MEL), Damien Castelain, a été placé en garde à vue dans ce cadre. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Recommande: