L'Union Européenne veut rester maître du tempo des négociations — Brexit

07 Avril, 2017, 11:33 | Auteur: Thibaud Popelin
  • Indépendance frontières... quel sort pour l'Irlande du Nord et l'Ecosse après le Brexit

Désormais, les négociations vont commencer et le travail est titanesque.

Selon elle, les Européens chercheront "un équilibre des droits et des obligations" dans la mise en oeuvre du Brexit.

Quel est le rôle de la Commission européenne dans les négociations? .

Plus au nord, l'Écosse menace de faire sécession: son Parlement régional a voté mardi en faveur d'un nouveau référendum d'indépendance après celui de 2014, arguant que les Écossais avaient voté à 62 % pour rester dans l'Union européenne.

L'autre problème qui devra être réglé avant le début des discussions concernant un futur accord commercial est le montant que le Royaume-Uni doit payer à l'UE, dans le cadre du règlement de leur divorce.

Theresa May a indiqué vouloir conclure "un partenariat étroit et spécial qui porte sur une coopération économique et sécuritaire". "Il faudra d'abord savoir comment délier les étroites imbrications ", a réagi le jour même la chancelière allemande Angela Merkel.

Le Pen et Macron en tête, Mélenchon talonne Fillon — Présidentielle
Jean-Luc Mélenchon remporte 2 points supplémentaires et est maintenant crédité de 17%. En deux mois, ce dernier a progressé de sept points.

Ces différends et la volonté de Bruxelles de signifier que le Royaume-Uni ne peut pas avoir de meilleur accord "en dehors qu'en dedans" de l'UE - pour éviter de donner des idées de sécession à d'autres pays - ouvre la perspective qu'il n'y ait pas d'accord du tout. Il n'est cependant pas question de consacrer trop d'énergie à ce scénario, car l'UE veut un accord, insiste la source européenne, qui rappelle qu'il s'agira pour l'Union européenne de "tenter de limiter les dégâts" provoqués par la décision britannique de sortir de l'union.

Dans cette ébauche de lignes directrices distribué par le président du Conseil européen Donald Tusk aux 27 membres restants de l'UE, dont Reuters a pu prendre connaissance, il est notamment précisé que si la Grande-Bretagne veut continuer à faire partie du marché unique européen après le Brexit, elle devra respecter les "quatre libertés" et donc l'arrivée d'immigrés venant du continent. Elles seront soumises aux dirigeants des 27 pays européens lors d'un sommet le 29 avril.

L'UE et la Grande-Bretagne forment-ils deux blocs unis?

A l'heure où s'enclenche le compte à rebours du Brexit, Theresa May s'est à la fois adressée à son pays et aux 27 membres de l'UE. Quelques feuillets dont on pourrait dire qu'ils sont placés sous le régime de la douche écossaise si Londres n'était pas en délicatesse avec Édimbourg et ses velléités d'indépendance. Bruxelles craint en effet la capacité de la diplomatie britannique à se servir de la moindre brèche pour lancer des négociations séparées.

Le 10 avril, l'Espagne accueillera la France, l'Italie, le Portugal, la Grèce, Chypre et Malte.

Une certaine tristesse se lit sur la première page du Daily Mirror, qui avait lui aussi milité pour le "Remain", le camp du maintien dans l'UE.

Recommande: