Stockholm visée par une attaque à caractère terroriste — Suède

09 Avril, 2017, 06:40 | Auteur: Armand Coulomb

Un poids lourd fonce peu avant 13H00 GMT sur les piétons dans la rue piétonne la plus fréquentée de la capitale suédoise, Drottninggatan. "C'est un homme de 39 ans d'Ouzbékistan", a déclaré lors d'une conférence de presse le responsable de la police suédoise, Dan Eliasson, au sujet d'un homme arrêté et placé en garde à vue après l'attaque.

L'attaque au camion bélier a fait quatre morts et quinze blessés, vendredi.

Deux personnes ont été interpellées, selon la police. Il a été volé un peu plus tôt dans la même rue alors que le chauffeur livrait un restaurant, a précisé un porte-parole de l'entreprise Spendrups Brewery.

Son signalement correspond toutefois à celui d'un individu filmé sur les lieux et à l'heure de l'attaque, vêtu d'une veste kaki à capuche noire, et pour lequel un avis de recherche avait été émis. "Nous sommes ensemble contre le terrorisme", a écrit dans un tweet Steffen Seibert, ajoutant: "Nos pensées vont aux gens à Stockholm, aux blessés aux proches, aux secouristes (et) aux policiers".

Via internet et des hauts-parleurs dans les rues, la police a appelé les habitants à rentrer chez eux dans le calme et à éviter les rassemblements de foule.

Une partie du centre de Stockholm a été bouclée et évacuée, notamment la gare centrale.

La circulation dans le métro et les trains de banlieue a été également entièrement arrêtée.

"Je me suis retourné et j'ai vu ce gros camion foncer sur moi".

ETA: des "dizaines d'armes" et "plusieurs centaines" de kilos d'explosifs découverts
Historiquement pour ETA, la France et plus particulièrement le Sud-Ouest ont été une véritable " base arrière ". Le logo de l'organisation séparatiste basque espagnole ETA à Bermeo, le 30 mars 2017 en Espagne.

L'homme a été placé en garde à vue samedi pour " acte terroriste ".

"Ça a fait le même bruit qu'une bombe qui explose et de la fumée a commencé à s'échapper de l'entrée principale" du magasin, a déclaré au quotidien Aftonbladet un témoin de la scène, Leander Nordling, 66 ans.

Le camion en cause appartenait à une société de transport. Un individu masqué a bondi à bord du véhicule et a démarré.

Au lendemain de l'attentat meurtrier au camion bélier, qui a fait 4 morts et 15 blessés dans la capitale suédoise, la police ne laisse filtrer qu'un minimum d'informations. Il n'avait que légèrement blessé des passants.

Un véhicule lancé à vive allure au coeur d'une grande ville qui percute les passants et laisse derrière lui un cortège de corps mutilés: l'attaque rappelle le mode opératoire des attentats de Nice (sud-est de la France), Berlin et Londres, revendiqués par le groupe Etat islamique.

La Suède fait partie de la coalition internationale sous commandement américaine en Irak, participant depuis août 2015 à des missions de formation dans le nord du pays où les forces pro-gouvernementales irakiennes tentent depuis octobre dernier de reprendre la ville de Mossoul, capturée par l'EI en juin 2014.

Le porte-parole de la chancelière allemande Angela Merkel a exprimé tout son soutien au peuple suédois.

Recommande: