De nouvelles révélations dans l'affaire des emplois fictifs — Penelope Fillon

10 Avril, 2017, 17:11 | Auteur: Franck Riqueti
  • Affaire Penelope Fillon: nouvelles révélations le

Selon Mediapart, Penelope Fillon percevait de l'argent public "grâce à des contrats d'études ou de mission commandées" par son époux dès 1982, lors de son premier mandat de parlementaire.

François Fillon a été mis en examen le 14 mars pour "détournements de fonds publics, complicité et recel de détournements de fonds publics, complicité et recel d'abus de biens sociaux, et manquement aux obligations déclaratives à la Haute Autorité pour la transparence de la vie publique". La justice essaie désormais de vérifier la réalité des prestations fournies par Penelope Fillon.

Selon Mediapart, contrairement à ce qu'a déclaré François Fillon, son épouse a été rémunérée par l'Assemblée nationale à partir de 1982, et non 1986.

Le bilan de l'attentat dans le métro passe à 14 morts — Russie
Les victimes viennent de Russie , mais aussi du Bélarus, Kazakhstan et d'Ouzbékistan, selon les autorités locales. Le Conseil de sécurité des Nations unies a fermement condamné un "attentat terroriste barbare et lâche".

François Fillon n'a jamais évoqué publiquement ces missions. L'ancien Premier ministre est dans l'oeil du cyclone depuis le début de l'année et l'éclatement de l'affaire relative à la fonction d'assistante parlementaire de son épouse.

Le candidat LR à la présidentielle avait d'abord affirmé que sa femme avait été rémunérée depuis 1997, puis 1988.

Recommande: