Fillon et Mélenchon font le " forcing "

10 Avril, 2017, 22:19 | Auteur: Emma Bardin

"Je suis le candidat de la paix", a-t-il lancé.

Crédité de 17 à 19% d'intentions de vote, talonnant ou faisant jeu égal avec François Fillon selon les sondages, la dynamique Jean-Luc Mélenchon a été largement commentée ces derniers jours. "Je vous demande un châtiment électoral exemplaire pour ceux qui ont voulu nous séparer", a-t-il asséné. "Le candidat a salué l'" enthousiasme nouveau " entourant sa campagne, permettant aux électeurs de ne pas avoir finalement à choisir selon lui " entre deux extrêmes " : " l'extrême droite condamnant notre grand peuple multicolore à se haïr entre lui-même " et " l'extrême marché, sorte de magie noire qui transforme la souffrance, la misère, l'abandon en or et en argent ". Il s'est présenté aujourd'hui en soldat de la paix, rien de moins, en commençant par un moment de silence pour les migrants morts en Méditerranée.

"On garde la tête sur les épaules pour ne perdre aucun instant en euphorie et pour être sur le terrain, convaincre les indécis et les abstentionnistes", promet Danielle Simonnet, porte-parole de M. Mélenchon et coordinatrice du Parti de gauche. "Mais attention", précise-t-elle, "c'est pour les idées".

Double attentat en Égypte
Les chrétiens d'Egypte ont été frappés par deux attentats revendiqués par le groupe État islamique ce dimanche matin 9 avril. L'état d'urgence, d'une durée de trois mois, élargit les pouvoirs policiers en matière d'arrestation et de surveillance.

Le 5 février dernier, à l'aide d'un hologramme, le candidat de la France insoumise avait réussi l'exploit de donner un meeting à Lyon, tout en étant sur scène à Aubervilliers, près de Paris. Pour la première fois depuis le début de la campagne, un sondage place le candidat de la France insoumise dans la position du troisième homme.

En investissant le Vieux-Port de Marseille (Bouches-du-Rhône) ce dimanche 9 avril, Jean-Luc Mélenchon renoue avec sa tradition des meetings en plein air.

Recommande: