Marseille sous haute surveillance pour le meeting de Mélenchon

10 Avril, 2017, 20:23 | Auteur: Franck Riqueti

"Silence!" a imposé M. Mélenchon a une foule jusqu'ici plutôt dissipée.

En progrès dans l'opinion, Jean-Luc Mélenchon va essayer lors d'un grand meeting en plein air, dimanche à Marseille, de transformer la dynamique autour de sa candidature en une réelle chance d'être présent au second tour de la présidentielle.

Alors qu'il distance depuis trois semaines le candidat socialiste Benoît Hamon dans les sondages d'intention de vote et de popularité, M. Mélenchon n'est "ni grisé ni fatigué, il est déterminé", assure son directeur de campagne, Manuel Bompard. "Franchement, essayez-le, vous allez bien vous marrer", conclu Jean-Luc Mélenchon.

"Écoutez vous autres, écoutez, c'est le silence de la mort", a-t-il poursuivi, avant d'exiger le "silence", qui fut aussitôt respecté.

"La dynamique est du côté de Monaco" selon Tuchel — Dortmund
Q - Quel genre de match attendez-vous? Je pense que oui, avec beaucoup d'occasions et peut-être beaucoup de buts. Si on est éliminé ce ne sera pas catastrophique mais comme c'est une compétition spéciale, on veut continuer.

"On garde la tête sur les épaules pour ne perdre aucun instant en euphorie et pour être sur le terrain, convaincre les indécis et les abstentionnistes", promet Danielle Simonnet, porte-parole de M. Mélenchon et coordinatrice du Parti de gauche.

Le candidat de la France insoumise s'est dit convaincu que la paix se ferait aussi en développant les énergies renouvelables qui "nous soustraient à la tyrannie des énergies carbonées et des guerres qu'elle porte en elle pour le pétrole". "Mais cela s'explique selon lui par une campagne minée par les affaires, où lui-même, lancé depuis 14 mois et s'appuyant sur un programme longuement pesé et très complet, s'apparenterait à " un chemin balisé ". Pour couper court aux questions sur l'éventuelle impréparation de l'équipe LFI au pouvoir, M. Bompard a également annoncé que serait présentée "dans les prochains jours ce que sera la première année de la révolution citoyenne, avec un calendrier et une méthode". Vendredi, il commentait leur "immense perplexité" face à une gauche politique qui, selon lui, "s'occupait d'eux, de leurs salaires, etc.", mais qui les a "frappés" au cours du dernier quinquennat.

"Il y a des moments où vous sentez que la situation et les destins s'approchent de vous, je le dis sans prétention", avait-il ajouté.

Recommande: