Emmanuel Macron attaque François Fillon et Jean-Luc Mélenchon

14 Avril, 2017, 09:47 | Auteur: Thibaud Popelin

Or, dans une campagne tout simplement inédite ou folle, question de point de vue, le paramètre principal à prendre en compte à dix jours du premier tour, c'est le paramètre psychologique. "Monsieur Hollande soutient monsieur Macron mais il n'ose pas le dire car le bilan de monsieur Hollande est tellement déplorable que monsieur Macron pense que ce n'est pas un soutien très positif " a-t-elle expliqué.

Généralement présentés comme opposés sur l'Europe, les conseillers économiques de Jean-Luc Mélenchon et de Benoît Hamon ont pourtant les mêmes objectifs pour l'Europe, mais des visions différentes pour les atteindre. Toujours en tête des intentions de vote au premier tour de la présidentielle, Marine Le Pen et Emmanuel Macron cèdent toutefois du terrain à François Fillon et Jean-Luc Mélenchon à moins de deux semaines du scrutin, selon un sondage Ifop-Fiducial diffusé mercredi. Ce mercredi, le Figaro consacrait sa une au "délirant projet Chavez français" de la France Insoumise.

Marine Le Pen, si elle se qualifiait, serait battue par Emmanuel Macron par 65% contre 35% et par François Fillon (58%-42%).

DIRECT | Suivez les temps forts de Borussia Dortmund - AS Monaco
Une affiche alléchante entre deux équipes offensives qui devrait nous offrir des buts et un beau spectacle sur le rectangle vert. La chancelière Angela Merkel s'est dit "horrifiée" par une "attaque répugnante".

"Pourquoi font-ils ça? Pour faire peur, pour impressionner, pour que le bruit se répande qu'il y aurait une catastrophe à l'horizon", a estimé le candidat, ironisant sur "les chars de l'armée rouge", "l'hiver nucléaire" ou "la pluie de grenouilles" qui découleraient de son arrivée à l'Elysée selon ses détracteurs.

Jean-Luc Mélenchon, candidat de La France insoumise, poursuit sa progression avec un gain de 1,5 point à 18,5%. Moquant spécialement le candidat d'En Marche!, qui l'a critiqué en parlant de "la gauche communiste qui prétend vendre des rêves", il a répondu: "On ne les vend pas, on les donne", sous les rires de la salle bondée du Grand Palais à Lille.

De leurs côtés, le socialiste Benoît Hamon est crédité de 8% (-1), le souverainiste Nicolas Dupont-Aignan de 4% ( 1) et les autres candidats de 0,5% à 1%. "Or, un scénario Marine Le Pen/Jean-Luc Mélenchon au second tour, même s'il ne s'agit pas du scénario le plus crédible, alimente une certaine nervosité sur les marchés". "Sur ce point, son programme est bon".

Recommande: