"20 000 supporters adverses, c'est incompréhensible" — OL-Lopes

15 Avril, 2017, 18:44 | Auteur: Thibaud Popelin

Un quart d'heure avant l'heure prévue de la rencontre, des spectateurs du Virage sud avaient pénétrés sur la pelouse, alors désertée par les joueurs, créant la confusion générale. Entre 15 000 et 20 000 supporters turcs, la plupart venus de France ou de pays voisins, sont disséminés au milieu des 35 000 Lyonnais. Le président de l'OL Jean-Michel Aulas a ensuite pris le micro du kop pour s'exprimer devant les supporters lyonnais, selon les images de la télévision. Le match a finalement débuté à 21h50, soit 45 minutes après l'horaire prévu.

"Je n'avais jamais vu ça en 30 ans".

Les Mancuniens devront donc faire la différence lors du retour à Old Trafford jeudi prochain s'ils veulent se hisser dans le dernier carré de la compétition. Alors que les supporters turcs faisaient entendre leur voix dès le début d'après-midi dans le centre ville de la capitale des gaules, la tension est montée de plusieurs crans, quelques minutes avant le début du quart de finale de Ligue Europa.

Classé au niveau de risque le plus élevé (4 sur 4) par les autorités, ce match a eu lieu dans un contexte particulier, à trois jours d'un référendum en Turquie sur le renforcement des pouvoirs d'Erdogan.

Des groupes de supporteurs ont chargé des policiers qui ont répliqué.

09h15 PSG - Emery: "Monaco, un bon défi"
Après l'offrande de Di Maria pour Draxler, l'Allemand a rendu la pareille à l'Argentin juste avant le retour aux vestiaires (44e). Le Paris saint-Germain s'est adjugé treize des quatorze derniers titres nationaux.

Des violents incidents avaient déjà éclaté plus tôt aux abords du stade entre supporters turcs et forces de l'ordre, de même qu'entre fans turcs et lyonnais. De premiers accrochages entre supporteurs turcs et lyonnais ont débuté dès 18h30 sur le parvis central à la sortie du tramway conduisant au grand stade.

La police a eu recours aux gaz lacrymogènes.

Vers 17H00, un long cortège de supporteurs lyonnais, certains cagoulés et lançant des fumigènes, a afflué vers la rampe d'accès du virage nord. Ils ont brisé deux portes vitrées du magasin et mis la boutique sens dessus dessous.

La préfecture du Rhône avait annoncé "un renfort de six unités de patrouilles mobiles".

Recommande: