Échec d'un nouveau tir de missile en Corée du Nord

18 Avril, 2017, 08:58 | Auteur: Armand Coulomb

Les autorités nord-coréennes ont présenté samedi un missile mer-sol balistique stratégique lors d'un défilé militaire tenu à Pyongyang à l'occasion du 105 e anniversaire de la naissance du fondateur et premier dirigeant de la Corée du Nord Kim Il-sung.

Le vice-président américain Mike Pence est arrivé cet après-midi en Corée du Sud pour une visite de trois jours destinée à réaffirmer la solide alliance entre les deux pays et à envoyer un message d'avertissement contre les éventuelles provocations nord-coréennes, ont fait savoir des officiels sud-coréens. Depuis le début 2016, le régime nord-coréen, l'un des plus isolés au monde, a ainsi réalisé deux essais nucléaires -les quatrième et cinquième de son histoire- et des dizaines de tirs de missiles.

S'exprimant avant cette gigantesque parade militaire, le numéro 2 du régime nord-coréen avait promis que son pays était "prêt à répondre à une guerre totale par une guerre totale": "Nous sommes prêts à répliquer à toute attaque nucléaire par une attaque nucléaire à notre façon", avait insisté Choe Ryong-Hae. Ils avaient auparavant patienté pendant des heures dans des centaines de camions alignés le long des rives du Taedong, le fleuve qui traverse la capitale nord-coréenne.

Pence devrait se rendre au cimetière national de Séoul, avant de dîner avec les forces combinées de Corée du Sud et des Etats-Unis.

La Chine a estimé vendredi qu'un "conflit pouvait éclater à tout moment": quiconque en sera à l'origine "devra assumer une responsabilité historique et en payer le prix", a martelé le ministre chinois des Affaires étrangères, Wang Yi, répétant que "le dialogue est la seule issue".

Présidentielle: Le Pen et Macron toujours en tête, devant Mélenchon et Fillon
Un député PS proche de Manuel Valls a déclaré: "La question d'un accord avec Mélenchon après la présidentielle va se poser". Le candidat de La France insoumise ponctionne l'électorat du socialiste Benoît Hamon, qui ne recueille plus que 8 % (-4).

Pékin souhaite coopérer avec Moscou pour "contribuer à apaiser au plus vite la situation" sur ce dossier, a-t-il également déclaré.

"La Corée du Nord a promis de répondre à l'envoi " insensé " de ce groupe aéronaval, se disant prête pour la " guerre ".

Pyongyang est sous le coup de nombreuses sanctions imposées par les Nations unies en raison de ses programmes nucléaires et balistiques et de son ambition de se doter d'un missile capable d'atteindre les Etats-Unis. " La Corée du Nord est très vulnérable aux pressions des Chinois ".

C'est au large de Sinpo que se trouvait en août le sous-marin nord-coréen auteur du tir d'un missile balistique qui avait parcouru 500 km en direction du Japon.

Pékin plaide depuis plusieurs semaines pour une solution dite de "suspension contre suspension": Pyongyang doit interrompre ses activités nucléaires et balistiques et Washington ses manoeuvres militaires communes avec la Corée du Sud, des exercices annuels considérés par le Nord comme une provocation.

Recommande: