Hollande juge sévèrement Mélenchon, veut défendre son bilan

18 Avril, 2017, 08:00 | Auteur: Emma Bardin
  • François Asselineau:

Dimanche à Toulouse, Jean-Luc Mélenchon a promis à François Fillon "une veste électorale cousu-main", ironisant sur le fait que ce dernier "aime bien les beaux habits". Physiquement à Dijon ce mardi 18 avril, le candidat de la France Insoumise sera simultanément via son hologramme, à Clermont-Ferrand, Grenoble, Le Port (La Réunion), Montpellier, Nancy et Nantes.

Nous allons l'interviewer et pour cela nous avons besoin de vous. Et pourtant, il bat la campagne à un rythme effréné, hanté par la crainte d'un second tour de la présidentielle qui opposerait Marine Le Pen à Jean-Luc Mélenchon.

"Il ne représente pas la gauche que je considère comme celle qui permet de gouverner et il a des facilités qui, quelquefois, tombent dans le simplisme ", a jugé le président Hollande dans une interview diffusée ce dimanche par la chaîne de télévision française France 5. On ne peut pas dire qu'il n'y a pas de responsabilité dans les massacres chimiques en Syrie. "Mon rôle c'est dire voilà les risques que l'on peut prendre et voilà aussi l'acquis que je laisse", a-t-il ajouté.

Par ailleurs, François Hollande a alerté des dangers d'une éventuelle accession au pouvoir de la dirigeante d'extrême-droite Marine Le Pen et de son parti.

L'état d'urgence déclaré après les attentats de dimanche — Egypte
Cet attentat intervient quatre mois après une attaque qui avait fait une trentaine de morts dans une église copte du Caire . Le souverain pontife a exprimé ses condoléances aux familles des victimes dimanche lors de la prière de l'Angélus.

"C'est pas la même chose. Jean-Marie Le Pen était le père de Marine Le Pen, je me suis opposé à lui lorsqu'il était au deuxième tour, et je l'ai dit parce que c'était un candidat qui mettait en cause des valeurs de la République, ça n'a pas changé dans cette famille, et je continuerai de le faire, et continuerai de le dire", a-t-il souligné dans l'émission C Politique.

Le chef de l'Etat a assuré qu'il se sentirait responsable en cas de victoire de Mme Le Pen le 7 mai prochain.

Les déclarations du président français interviennent dans un contexte où Jean-Luc Mélenchon a effectué une percée notable dans les sondages, l'ayant vu même parfois dépasser le candidat de la droite François Fillon en troisième position dans les sondages. On parle de quoi dans cette campagne? "Des affaires, des mises en examen, des pseudo-cabinets noirs, on fait des spectacles, on fait des shows sur des places publiques (.) on fait en sorte de créer des événements de communication". "Mais où sont les comparaisons utiles?"

Recommande: