Geronimi conteste la thèse d'Aulas sur Anthony Lopes — Bastia

19 Avril, 2017, 10:39 | Auteur: Franck Riqueti

Le club de Bastia tremble. Des supporters sont venus l'agresser, a confirmé le président de l'OL à RMC.

Interrogé sur les possibles sanctions à l'égard de son club, Pierre-Marie Geronimi se voulait optimiste.

Monaco muscle la sécurité pour rassurer Dortmund — ASM
Je suis convaincu qu'on est capable de livrer une bonne prestation. " On est là pour gagner avec deux buts d'écart ". Et puis dans l'équipe , il y a un bon mélange de joueurs expérimentés et de jeunes joueurs de qualité.

"Moi, je vois mal les responsables du football professionnel français sanctionner un club dans son ensemble, dans sa globalité, pour les agissements de quelques dizaines (de supporters, ndlr)". Le club corse passera jeudi devant la commission de discipline de la LFP. Il y avait chez nous une grosse réticence des joueurs et de Bruno Genesio. "Je peux vous dire que je veillerai personnellement à ce que les sanctions soient exemplaires et conséquentes". "On ne les connait pas tous, je vous donne ma parole". "Autant on a l'impression d'avoir été entendus par une très grande majorité, autant une minorité ne nous a pas écoutés".

Anthony Lopes est accusé d'avoir frappé un membre du SC Bastia dimanche à Furiani alors que les premiers incidents avaient déjà eu lieu. A la suite des déclarations de Jean-Michel Aulas sur RMC qui a affirmé hier que le gardien lyonnais, Anthony Lopes, aurait été frappé à la mi-temps du match Bastia-Lyon par le directeur de la sécurité bastiais, Anthony Agostini, ce dernier déposera dès demain auprès du Parquet de Bastia une plainte pour dénonciation calomnieuse contre le président de l'OL.

Recommande: