Emmanuel Macron largement en tête au second tour — Sondages

24 Avril, 2017, 04:19 | Auteur: Basile Toussaint

Les Français ont choisi de "dégager " du paysage de la présidentielle tous les candidats représentants des anciens partis dits "de gouvernement " qui dirigent le pays depuis trente ans. Les primaires avaient déjà "dégagé " les favoris, Alain Juppé et Nicolas Sarkozy, à droite, Manuel Valls à gauche, pour qualifier les candidats les plus radicaux de chaque camp, Fillon et Hamon. Pour Harris Interactive (M6), l'écart serait plus important, avec 64 % des voix pour Emmanuel Macron et 36 % pour Marine Le Pen.

Jean-Luc Mélenchon, lui, a recueilli 19,11 % des suffrages.

Le pire score pour le parti depuis Gaston Defferre, en 1969.

Vainqueur triomphal de la primaire de droite, M. Fillon a été grandement fragilisé par les affaires judiciaires, après la révélation fin janvier par Le Canard enchaîné de l'emploi soupçonné fictif de son épouse comme collaboratrice parlementaire, pour lequel la justice l'a mis en examen.

Que va-t-il se passer désormais? Et celle de l'ancien ministre de l'Économie de François Hollande, résolument libéral, partisan de la mondialisation, de l'Union européenne maintenue en l'état. Un ticket qui n'aura donc pas lieu, Marine Le Pen s'invitant au second tour face au candidat d'En marche! . "Elle a salué un " résultat historique " et s'est profilée comme la " candidate du peuple " contre " le système ". On aura donc un second tour qui ressemblera à un référendum "pour ou contre l'Europe et l'euro ".

Au global (résultats toujours partiels, à 23 heures), Emmanuel Macron pourrait faire mieux dans les Landes qu'au niveau national avec 24,5%, devant Jean-Luc Mélenchon à 20,19%. En même temps, il est clair qu'il est de la responsabilité d'Emmanuel Macron de rassembler les forces de progrès.

Enquête Ipsos réalisée en ligne le 23 avril après 20 h 15 auprès de 2 024 personnes inscrites sur les listes électorales, dont 1 379 certaines de voter au second tour, selon la méthode des quotas. Mais la campagne de second tour ne fait que commencer.

OL-Monaco : choc européen au Parc OL ce dimanche
L'OL de son côté, au bout d'une dizaine de jours très mouvementée, s'est montré vaillant mais trop limité. Fekir , Lacazette , Valbuena, Tolisso, Morel et Mammana n'avaient pas voyagé en Corse.

Les Landais ont voté pour l'affiche Macron-Mélenchon.

De son côté, François Fillon prend tout le blâme de la défaite. Face à Marine Le Pen, Emmanuel Macron va pouvoir déployer sa stratégie "et droite et gauche", rassembleuse, voire gaulliste, en dehors des partis traditionnels.

Evoquant un "séisme", il a annoncé qu'il voterait le 7 mai pour Emmanuel Macron "à titre personnel".

Le second tour sera le choix entre "la grande alternance" et "la dérégulation", a-t-elle affirmé dans une déclaration de moins de cinq minutes prononcée depuis son fief d'Hénin-Beaumont (Pas-de-Calais).

C'est la limite du renouvellement: chassez la politique traditionnelle et elle revient au galop. Même si Macron gagne l'élection présidentielle dans deux semaines, il faudra toutefois en tenir compte. De sorte que le nouveau président pourrait bien soit devoir affronter une cohabitation d'emblée, si une majorité de droite se dégage, soit être contraint à construire une "coalition", un peu comme François Mitterrand en 1988.

"La première étape qui doit mener les Français à l'Elysée est franchie".

Recommande: