Les résultats du premier tour de l'élection présidentielle 2017 — Bayonne

24 Avril, 2017, 02:42 | Auteur: Armand Coulomb

Depuis 2015, les intentions de vote montraient que son potentiel était de 25 %, et elle était montée diverses fois à 28 %; elle prédisait qu'elle serait en tête au soir du premier tour.

Selon les estimations de plusieurs instituts de sondages, Emmanuel Macron est arrivé en tête (23-24%) devant la candidate FN (21,6-23%).

Ovni de la campagne, cet ancien conseiller de François Hollande puis ex-ministre de l'Économie (2014-2016) a construit la popularité de son mouvement "En Marche!", sur le rejet des partis traditionnels et le désir de renouvellement exprimés par les Français.

De nombreux ténors de la droite ont fait part de leur soutien au centriste, après la défaite de leur candidat François Fillon.

OL-Monaco : choc européen au Parc OL ce dimanche
L'OL de son côté, au bout d'une dizaine de jours très mouvementée, s'est montré vaillant mais trop limité. Fekir , Lacazette , Valbuena, Tolisso, Morel et Mammana n'avaient pas voyagé en Corse.

Le "grand débat va avoir lieu", a affirmé Mme Le Pen au sujet de M. Macron, que la leader d'extrême droite a souvent dépeint comme son adversaire préféré. Le Premier ministre du gouvernement socialiste, Bernard Cazeneuve, a également appelé à voter Macron. François Hollande, qui a félicité son ancien ministre, exprimera "très clairement" et "rapidement" son choix, mais pas dimanche, a annoncé l'Elysée.

Quand les sondeurs anticipaient une abstention record, le scrutin a mobilisé: le taux de participation, en baisse d'un point seulement à 17H00, devrait avoisiner 78 à 81%, selon les estimations des instituts (79,5% en 2012).

Quatrième homme en 2012 (11,10 %), Jean-Luc Mélenchon pulvérise son score mais échoue au seuil du deuxième tour.

Quant à Benoît Hamon, l'ancien frondeur et vainqueur de la primaire socialiste crève le plancher du score éliminatoire de Lionel Jospin en 2002 (16,18 %), et fait même le pire score d'un candidat socialiste depuis Gaston Defferre en 1969 (5,01 %). Nicolas Dupont-Aignan (4,6 % à 5 %) se prononcera "en début de semaine".

Recommande: