Quatre personnes en GAV — Bastia-Lyon

24 Avril, 2017, 19:54 | Auteur: Mathilde Kaplan
  • Bastia-OL: Soupconné d'avoir frappé Lopes le dirigeant bastiais jugé ce mardi

Dans le cadre des incidents qui ont émaillé la rencontre entre Bastia et l'OL, quatre personnes ont été interpellées et placées en garde à vue, ce lundi. Mais en attendant les sanctions de la Ligue de football professionnel, les autorités se sont occupées du cas de certains agitateurs du match opposant Bastia et Lyon le 16 avril.

Ils font certainement partie de la cinquantaine de supporters corses qui s'en étaient pris aux Lyonnais avant le coup d'envoi et à la mi-temps.

L'enquête en flagrance pour "violences " ouverte par le parquet de Bastia poursuit son cours.

Présidentielle française: Macron part favori pour le 2e tour
Pour un candidat qui se défendait d' "être le candidat des banques", pas sûr que cette nouvelle joue en sa faveur. Elles seront donc appelées à se présenter sur la plate-forme et le résultat de leur expression sera rendu public.

Jeudi dernier, le stade Armand-Césari a été suspendu à titre conservatoire jusqu'au 4 mai. Le prochain match à "domicile " du Sporting, face à Rennes (samedi 29 avril, 20h), aura lieu sur un terrain neutre à huis-clos. L'association de supporters "Bastia 1905", impliquée dans les échauffourées, a quant à elle annoncé une "mise en sommeil jusqu'à nouvelle ordre".

"Il n'est plus dans notre capacité de pouvoir nous réunir tout en maîtrisant la frustration accumulée, d'anticiper les comportements individuels, les réactions liées à la jeunesse, à la colère ou à la passion", avait assuré dans un communiqué l'association, qui prend "également acte de la réaction générale suscitée par ces événements", les interprétant "comme un désaveu et une fracture d'une partie du public avec Bastia 1905".

La LFP pourrait décider de se montrer très sévère et d'infliger de lourdes sanctions au club corse lors de sa décision finale.

Recommande: