Un débat "nécessaire" selon Macron et Le Pen — Réactions

06 Mai, 2017, 22:30 | Auteur: Basile Toussaint

Mercredi soir, lors du débat télévisé d'entre-deux-tours, la candidate FN avait glissé: "J'espère que l'on n'apprendra pas que vous avez un compte offshore aux Bahamas".

Sur l'Europe, Marine Le Pen se noie en direct lorsqu'elle évoque ses projets monétaires, avec la coexistence de deux monnaies, euro et franc, un "bidouillage du week-end " avec Dupont-Aignan, selon Macron. D'un côté, il y a indéniablement un candidat qui a plus convaincu que l'autre les téléspectateurs et pour les personnes qui ont entendu parler du débat d'hier, c'est Emmanuel Macron qui l'emporte, avec 42% de Français convaincus. A droite comme à gauche, les passes d'armes entre les deux prétendants à l'Elysée ont entraîné nombre de commentaires. Mme Le Pen a accusé M. Macron de "complaisance pour le fondamentalisme islamique".

- " Vous n'êtes pas la candidate de la finesse d'esprit.

Quel a été le tournant de ce débat? Au-delà de l'erreur, ce calcul réducteur de Marine Le Pen ne permet pas de faire un bilan économique global, puisque les gains indirects apportés à la France, comme la somme des inconvénients, ne sont pas ici mesurés.

Le candidat d'En Marche! s'est défendu en assurant que la menace terroriste était sa " priorité". "Or, pour les questions de sécurité et d'islamisme sont aussi importantes que celles sur l'économie".

Un trait aura sans doute marqué les esprits: Emmanuel Macron a essentiellement procédé par argumentation explicite. "C'est n'importe quoi Mme Le Pen, ça n'a jamais existé, a répliqué Emmanuel Macron". "Il a dénoncé son " bidouillage dans le week-end avec Nicolas Dupont-Aignan", jugeant qu'il " n'a aucun sens " et " manifeste une impréparation crasse ". Je suis contre tout ce qu'a dit Marine Le Pen, c'est un projet mortifère et dangereux.

Cristiano Ronaldo a déjà une main sur le Ballon d'Or
En espérant que l'attaquant français Antoine Griezmann, sans réussite mardi, rebondisse samedi au stade Vicente-Calderon. Si les sourires sont de mise au Real, le FC Barcelone fait grise mine avant la difficile réception de Villarreal samedi.

" Je ne veux pas du nationalisme que vous portez".

Après un court passage sur l'école, le seul thème sur lequel les candidats ne se sont pas écharpés, le duel est redevenu houleux quand les deux candidats ont été appelés à s'exprimer sur le fonctionnement des institutions.

Interrogé sur France Inter, Emmanuel Macron a justfié sa participation à ce débat face à la présidente du Front national (FN), contrairement à Jacques Chirac, qui avait refusé de débattre avec Jean-Marie Le Pen en 2002.

" - Le parti des affaires c'est le vôtre, pas le mien".

Le candidat d'En Marche! a été jugé par l'ancien Premier ministre PS Manuel Valls "à la hauteur, pugnace, précis, compétent face à Le Pen qui a montré son vrai visage () injure, violence, mensonge, approximation". Alors qu'elle attaquait à son rival Emmanuel Macron, la candidate s'est lancée dans une tirade moqueuse faisant référence à la série Les Envahisseurs rapidement relayée sur les réseaux sociaux. Il a surtout démontré que les procédés politiques de l'extrême droite française n'ont rien de comparable avec les arguments des autres partis.

Recommande: