Il se tue en échappant à la police, des violences éclatent — Essonne

07 Mai, 2017, 17:02 | Auteur: Franck Riqueti
  • La mort d'un adolescent a entraîné des violences urbaines autour du quartier du Grand Ensemble à Massy où le jeune homme habitait- AFP  Archives PHILIPPE HUGUEN

Deux jeunes de 21 et 18 ans ont été interpellés pour avoir caillassé des voitures de police, tandis que le troisième, d'une trentaine d'années, a été arrêté pendant qu'il détériorait la voiture d'un particulier.

D'après les informations reçues d'activistes par la correspondante de Sputnik, plusieurs habitants de toutes les banlieues voisines se sont rassemblés samedi soir. Le calme a été rétabli vers 04h00 du matin.

Vendredi en fin d'après-midi, le jeune homme de 17 ans circulait sans casque dans la ville limitrophe d'Antony, dans les Hauts-de-Seine, lorsqu'il a été repéré par des agents de la Brigade anti-criminalité (BAC).

De nouvelles violences ont éclaté samedi soir à Massy, dans l'Essonne, après la mort d'un adolescent de la ville qui fuyait la police sur son quad et sans casque. Les policiers se sont dirigés vers lui "à pied pour le contrôler" et l'adolescent a pris "la fuite en les apercevant", a rapporté la procureure de la République à Nanterre dans un communiqué.

Présidentielle 2017 : action anti-Le Pen des Femen à Hénin-Beaumont
Les meetings ou manifestations publiques de Marine Le Pen sont régulièrement marqués par l'irruption de militantes Femen. Elles ont ensuite été évacuées des lieux par les agents de sécurité avant d'être interpellées par la police.

Après l'avoir perdu de vue, la patrouille a regagné sa voiture et croisé le fuyard quelques centaines de mètres plus loin. Le jeune homme a par la suite fait un virage à une vitesse très élevée se cognant à un bus. Hospitalisé dans un état critique, le jeune homme a finalement succombé à ses blessures.

Une quarantaine de jeunes ont cassé des vitres, des abribus et ont allumé des feux de poubelles, a-t-elle détaillé. Des compagnies de CRS ont été déployées mais le calme est rapidement revenu selon le Directeur départemental de la Sécurité publique de l'Essonne, Luc Mazoyer.

La victime d'Etrechy avait "environ 25 ans", mais "n'a pas encore été identifiée", a précisé la gendarmerie, confirmant une information du journal Le Parisien. Il est mort peu après l'arrivée des secours.

Recommande: