"La salle était pleine d'enfants" — Manchester

23 Mai, 2017, 18:05 | Auteur: Armand Coulomb

Selon la police, une puissante explosion a eu lieu dans le foyer de la Manchester Arena, une salle de 21 000 personnes, à la fin du concert de la chanteuse américaine Ariana Grande, vers 22H30 ce lundi.

L'attentat a été perpétré par un homme qui est mort en faisant détoner " un engin explosif improvisé ", a précisé Ian Hopkins, commissaire de police de Manchester. La police cherche à établir " s'il a agi seul ou s'il a reçu l'appui d'un réseau ".

"La police et les services de renseignement pensent connaître l'identité" de l'auteur de l'attaque, mort dans l'explosion, "mais ne peuvent confirmer son nom à ce stade", a-t-elle ajouté.

Edouard Philippe a condamné de son côté le "terrorisme le plus lâche" après cette attaque qui a visé "spécifiquement et sciemment" de jeunes gens pendant un concert. La police a annoncé l'arrestation au sud de Manchester d'un homme de 23 ans en lien avec l'attentat, sans donner plus de précisions.

Parfois, ce ne sont que des enfants.

4h03 - Au moins 19 morts et une cinquantaine de blessés sont à déplorer.

Trump : une structure de lutte contre le financement du terrorisme
Rohani a précisé que son pays n'avait pas encore pris position sur la nouvelle administration de la Maison-Blanche. Rohani avait réaffirmé samedi qu'il souhaitait poursuivre sa politique "d'entente" avec le monde.

"On a écouté la dernière chanson et soudain, il y a eu comme un flash avec un 'bang' et puis de la fumée", a déclaré Gary Walker, venu avec sa femme pour chercher ses filles à la sortie du concert. Il dit à la BBC avoir été blessé au pied et sa femme à l'estomac. "Il y avait des corps partout", a confié au Guardian Elena Semino, qui attendait sa fille de 17 ans au guichet de vente des billets lors de l'explosion et a été elle-même blessée.

L'attentat a fait 22 morts et 59 blessés, dont des enfants, informe la presse britannique sur place.

La première ministre britannique Theresa May a dénoncé dans la nuit une "épouvantable attaque terroriste" et exprime sa sympathie aux victimes et à leurs familles. Elle et son opposant Jeremy Corbyn ont par ailleurs tous deux assuré qu'ils suspendaient leur campagne électorale actuelle.

L'Angleterre fait aujourd'hui face à l'événement le plus meurtrier depuis 12 ans. Un groupe se réclamant d'Al-Qaïda avait revendiqué les attaques. "Je n'ai pas de mots ".

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP.

Recommande: