Au moins 7 morts et 40 blessés — Londres

04 Juin, 2017, 19:23 | Auteur: Lea Montgomery

48 personnes sont blessées et ont été hospitalisées. Un concert en hommage aux victimes devait d'ailleurs se tenir dimanche soir à Manchester.

L'attaque a débuté vers 22h00 locales à la sortie du London Bridge, sur la rive Sud de la Tamise, lorsqu'une camionnette blanche circulant à une vitesse élevée a foncé sur des piétons en zigzaguant.

La police des transports a fait état de "plusieurs victimes", sans préciser leur état, à la suite de cet événement "qui semble avoir impliqué un véhicule et un couteau". La police a confirmé officiellement qu'elle traitait ces violences comme "des actes de terrorisme". Les agresseurs ont été tués dans les huit minutes suivant le premier appel à la police.

Elle a également annoncé un renforcement de ses effectifs dans Londres dans les jours à venir.

Stations de métro et rues fermées, fêtards enfermés dans les bars et restaurants, voitures de police passant toutes sirènes hurlantes: les quartiers visés sont passés de la fête au cauchemar en quelques minutes.

"J'ai vu une camionnette rouler en zigzag en tentant de faucher un maximum de personnes". A 22h16, les trois terroristes étaient abattus devant un pub du sud de la Tamise où ils avaient attaqué au couteau des clients. Une habitante de Londres de 26 ans, Dee, a assisté à cette attaque et raconte ce qu'elle a vu à l'APF: "Et il y avait un homme avec un couteau qui courait, il a descendu les escaliers et s'est dirigé vers un bar, il n'est pas entré".

Plusieurs témoins ont rapporté avoir entendu les agresseur crier "C'est pour Allah".

Benzema : "Le Real est la meilleure équipe du monde"
Quand tu joues au Real, c'est pour gagner des titres, avoir ce genre de nuits, de soirées, on est très content. On ne change pas beaucoup de joueurs donc on se connaît et on est vraiment une grande équipe.

Le président français Emmanuel Macron a assuré dimanche que la France était "aux côtés du Royaume-Uni", de même que la chancelière Angela Merkel, qui a souligné que l'Allemagne était "résolument aux côtés de la Grande-Bretagne". Le maire de Londres, Sadiq Khan, a prévenu ses concitoyens de s'attendre à une présence massive de la police au cours des prochains jours.

Des images qui rappellent l'attaque terroriste du 22 mars lorsqu'un homme a foncé sur la foule sur le pont de Westminster, tuant quatre personnes avant de poignarder à mort un policier devant le Parlement.

Les trois assaillants ont été abattus par des policiers dans le marché couvert de Borough Market après avoir abandonné leur véhicule, a ajouté le chef de l'antiterrorisme britannique, Mark Rowley.

L'attentat de Manchester a été revendiqué par l'organisation djihadiste Etat islamique (EI), qui multiplie les attaques en Europe alors qu'elle enregistre des reculs sur le terrain en Syrie et en Irak. Il s'agit de la troisième attaque qui frappe la Grande-Bretagne en moins de trois mois.

Jean-Yves Le Drian, ministre des Affaires étrangères, a indiqué sur France Info, que quatre Français ont été blessés dans l'attaque dont un grièvement.

La police est intervenue samedi sur le London Bridge, dans le centre de la capitale britannique, après un "incident majeur", et des témoignages font état d'un véhicule ayant foncé sur la foule, faisant plusieurs blessés.

Le ministre-président de la Région bruxelloise Rudi Vervoort (PS), et celui de la Flandre Geert Bourgeois (N-VA), ont également réagi sur le réseau social.

Recommande: