Accord de Paris: Donald Trump unit la planète contre lui

06 Juin, 2017, 04:27 | Auteur: Emma Bardin
  • Les grands patrons américains prêts à défier Donald Trump sur le climatPlus

Trump a téléphoné à Mme May jeudi soir pour lui expliquer sa décision de retirer les Etats-Unis de l'accord de Paris sur le climat, a fait savoir le porte-parole de la Première ministre.

"Notre partenariat (avec la Chine) aujourd'hui est plus important que jamais", a assuré M. Juncker.

Très concrètement, Washington peut cesser par exemple d'envoyer au secrétariat de la CCNUCC tout plan de réductions de ses émissions de gaz à effet de serre, ou renoncer à ses promesses de financer les politiques climat des pays du Sud.

D'autres groupes ont exprimé un soutien prudent au projet de Trump et estimé qu'il permettrait de régler certains problèmes du texte, même si l'Union européenne, ainsi que l'Allemagne, la France et l'Italie dans une déclaration commune, ont déjà exclu toute renégociation du traité signé en décembre 2015. C'est donc le principal investissement de l'État à La Réunion qui entre en contradiction avec les objectifs de l'Accord de Paris.

Le président américain, Donald Trump qui a entretenu le flou sur cette question depuis sa prise de fonction le 20 janvier dernier, a annoncé jeudi la sortie des Etats-Unis de l'accord de Paris sur le climat, ignorant les appels à respecter les engagements pris par son prédécesseur. La Russie ne reviendra pas non plus sur sa décision de rejoindre l'accord. " À tous les scientifiques, ingénieurs, entrepreneurs, citoyens engagés que la décision du président des États-Unis a déçu", il a assuré qu'ils trouveraient " dans la France, une seconde patrie ".

En opposition au président américain qui affiche sa volonté de soutenir les énergies fossiles au nom de la défense de l'emploi, les Européens, mais aussi le Brésil ou la Nouvelle-Zélande, ont réitéré que la transition énergétique est un facteur de croissance.

La victime française est originaire de Caen — Attentat de Londres
Non loin se trouve la gare fréquentée de London Bridge et le gratte-ciel The Shard, le plus haut du Royaume-Uni. Plusieurs témoins ont indiqué avoir entendu les assaillants crier " C'est pour Allah ".

"L'accord de Paris doit être respecté".

De même, de nombreuses figures du monde économique ont fait part de leur déception, et ont insisté sur l'urgence d'agir face au réchauffement.

Barack Obama a amèrement regretté l'arbitrage de son successeur, mais gardait espoir que "nos Etats, villes et entreprises seront à la hauteur et en feront encore plus pour protéger notre planète pour les générations futures".

Au final, seuls quelques élus républicains, comme Ted Cruz et le patron du Sénat, Mitch McConnell, ont félicité " le courage " de Donald Trump.

Les trois Etats, qui représentent ensemble près d'un cinquième de la population américaine et plus d'un cinquième du PIB américain, "sont déterminés à atteindre l'objectif américain de réduction de 26 à 28% des émissions de gaz à effet de serre" par rapport à 2005, a souligné le gouverneur de New York, Andrew Cuomo, dans un communiqué.

Toutefois, l'inquiétude est grande concernant les financements: à la fois pour la Convention climat de l'Onu (23% du budget apportés par les Américains) et l'aide internationale aux pays les plus pauvres, à l'instar du Fonds vert pour le climat.

Recommande: