Retrouvez les images de la Gay Pride 2017 — Marche des fiertés

25 Juin, 2017, 23:59 | Auteur: Franck Riqueti
  • Istanbul la police fait usage de balles en caoutchouc pour disperser la

En plus de ce dispositif mondial, des "Live Story" locales sont prévues dans les pays où les capitales organisent des marches des fiertés.

Jusqu'en 1981, l'homosexualité était considérée comme une maladie mentale en France. Au début du premier septennat de François Mitterrand, "on parlait de sept ans de bonheur" à venir, sourit Jean-Luc Romero.

De son côté le préfet de Police Michel Delpuech avait rappelé " le contexte général de la menace " lors d'un point presse ce jeudi puis d'ajouter "Cette communauté est particulièrement exposée à toutes sortes de menaces, la menace terroriste mais également des menaces pouvant venir d'autres groupes ou individus susceptibles de se livrer à des agressions de toutes natures ".

Le pacte civil de solidarité, union civile accessible aux personnes de même sexe, est voté en 1999.

La date n'est pas un hasard.

France : vers un gouvernement Edouard Philippe II
Et de trois! Il n'y a donc plus officiellement le moindre ministre estampillé MoDem au gouvernement . Ce remaniement devait à l'origine être limité et " technique ".

Plusieurs milliers de personnes ont défilé, samedi 24 juin à Paris, pour la quarantième marche des fiertés.

"Ce qui se joue dans cette manifestation, c'est la question de l'égalité des droits", rendue "visible" par un "collectif", analyse le sociologue Eric Fassin.

" Ça fait 40 ans, et ce n'est pas fini!" "Avant, il y avait une homophobie d'État", observe Yohann Roszewitch, conseiller de la Délégation interministérielle à la lutte contre le racisme, l'antisémitisme, et la haine anti-LGBT.

Un militant LGBTI français faisait état "d'intimidations" de la part des policiers à l'arrivée des premiers manifestants, avant même le départ de la marche. Elles ont dit participer "pour faire avancer les choses" et se sont félicitées que "les jeunes assument plus" leur orientation sexuelle. Le mariage pour tous, qui avait provoqué des débats houleux en 2012-2013, est mieux accepté. Ce qui n'a pas empêché une augmentation de 20% des actes homophobes en 2016, selon les chiffres de l'association SOS homophobie. Mais pour nous c'était inconcevable " a expliqué Clémence Zamora-Cruz, porte-parole de l'Inter-LGBT, au magazine Têtu. " aura son propre cortège grâce à l'argent de ses bénévoles, et non pas celui d'En Marche qui, " bien qu'ils connaissent le mouvement ", ne le finance pas. L'ouverture de la procréation médicalement (PMA) assisté " pour toutes, sans condition ni restriction ", est la principale revendication des manifestants cette année. Le candidat Emmanuel Macron, au printemps 2017, s'était dit "favorable" à son ouverture "aux couples de lesbiennes et aux femmes célibataires".

Recommande: