Réforme du Code du travail : le chantier est ouvert, travaux tout l'été

28 Juin, 2017, 11:21 | Auteur: Franck Riqueti
  • Muriel Penicaud le 14 juin à la sortie de l'Elysée-AFP  Archives  Patrick KOVARIK

Le gouvernement lève une partie du voile de la réforme-phare d'Emmanuel Macron, celle qui va donner le ton de son quinquennat. La CGT dénonce "un dialogue social pipé d'avance" et a appelé, mardi soir, à "une journée d'action et de grève dans toutes les entreprises et services" le 12 septembre.

Les autres dispositions envisagées. L'exécutif a proposé aux organisations syndicales et patronales une série de concertations, qui vont se poursuivre tout l'été, parallèlement au parcours parlementaire du texte. Si FO était en première ligne contre la loi travail, le syndicat est aujourd'hui plus réservé et préfère attendre la fin de la concertation, début septembre.

Lors de ces discussions, le ministère du Travail se contente toutefois de dévoiler ses intentions par toutes petites touches et les partenaires sociaux n'ont aucun texte de référence. Fusion des instances représentatives du personnel, plafond obligatoire des dommages et intérêts pour licenciement abusif.

Interrogée pour savoir si elle craint un mouvement social d'ampleur, comme lors de la loi El Khomri, la ministre assure qu'elle n'a 'pas de boule de cristal, chaque organisation prendra ses responsabilités' mais dit espérer qu'il y aura 'des points d'accord'. Jusqu'où veut-il pousser les feux pour faire primer la négociation en entreprise sur les accords de branche?

Aurier remplaçant parfait de Dani Alves, la Juve y croit — PSG
Aurier , sous contrat avec le PSG jusqu'en 2019 est aussi sur les tablettes de l'Inter Milan et Manchester United . Selon la même source, la Vieille Dame attendrait que la situation se débloque entre l'Ivoirien et le PSG .

La CPME appelle à "sécuriser la rupture pour sécuriser l'embauche, car beaucoup d'entreprises refusent d'embaucher, tétanisées par les prud'hommes", a expliqué François Asselin, son président.

Après un 1er round de consultations entre le 9 et le 23 juin sur l'articulation des niveaux de négociations (branche, entreprises.), syndicats et patronat vont encore être reçus à tour de rôle par la ministre du Travail, Muriel Pénicaud.

Après l'élection du président de l'Assemblée nationale hier, le gouvernement entre dans le dur ce mercredi avec le projet de loi habilitant à prendre des ordonnances pour réformer le Code du travail. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP.

Recommande: