Un concert d'un chanteur congolais interdit après des débordements d'opposants

16 Juillet, 2017, 12:05 | Auteur: Armand Coulomb
  • Un concert d'un chanteur congolais interdit après des débordements d'opposants

Dans un communiqué, la préfecture explique que des opposants au "régime congolais " se sont livrés ce samedi 15 juillet en fin d'après-midi à des "débordements inacceptables ". Sur le boulevard de la Madeleine, "un véhicule a été volontairement abandonné et incendié" par ses occupants, qui ont pris la fuite. Un journaliste du média pro-russe RT France a filmé la manifestation: Au total, en plus de l'interdiction, au moins trois personnes ont été interpellées.

Le communiqué rapporte que trois interpellations ont été réalisées et les investigations se poursuivent pour identifier les auteurs des violences.

Sur son compte Twitter, l'Olympia s'est excusée pour cette "annulation administrative", même si une avocate de la salle de spectacle a soutenu, dans un communiqué parvenu à l'AFP, que la direction de la salle de spectacle était à l'origine de la demande d'annulation du spectacle.

La préfecture est finalement allée dans le sens de ce que souhaitait la salle, "comme elle l'avait fait, a rappelé l'avocate, "le 22 juin à la Cigale, une autre salle, pour un autre artiste congolais", Fally Ipupa, après des menaces similaires".

Liverpool preparing new transfer bid
Naby can operate as a defensive midfielder, creative central midfielder and also a productive attacking midfielder. SkyBet now put the Keita to Liverpool move at just 1/2 - odds that suggest it is highly likely to happen.

La direction de la salle de spectacle parisienne avait en réaction demandé l'interdiction du concert, face à des menaces reçues de la part des opposants.

"Parce que les gens meurent là-bas au Congo, nous on ne veut pas danser et chanter", a témoigné Lena, 35 ans, interrogée par l'AFP, déambulant une photo plastifiée d'un cadavre à la main pour dénoncer le régime Kabila.

La circulation a repris au carrefour de l'Opéra, en plein coeur de Paris, vers 18H30, alors que des dizaines de manifestants restaient massés devant une entrée de métro. Alors que son mandat est arrivé à échéance le 20 décembre et que la Constitution lui interdit de se représenter, il se maintient à la tête du pays en vertu d'une décision controversée de la Cour constitutionnelle.

Recommande: