Etats-Unis : un tueur en série de chats condamné

17 Juillet, 2017, 16:00 | Auteur: Armand Coulomb
  • Choc Un tueur de chats condamné à 16 ans de prison

En Californie, un jeune homme de 26 ans a été condamné à seize ans d'emprisonnement pour avoir massacré vingt et un chats et abusé sexuellement le cadavre de l'un d'entre eux, rapporte Le Parisien.

21 chats volés à ses voisins et tués. Les habitants affirment avoir aperçu un homme en train d'attirer les chats pour les enfermer dans un sac. La piste du voleur est alors envisagé, mais l'un des deux chats va parvenir à s'échapper et va donner des éléments glaçants sur la réalité des motivations du "kidnappeur" de chats. Un chat est même retrouvé - vivant - avec une morsure humaine sur le corps. Ce n'est encore que le début du sordide. Mais ce dernier continue à sévir et de plus en plus de félins sont retrouvés morts, que ça soit dans une poubelle ou encore dans une boîte à chaussures.

Dans les jours qui suivent, alors que le bourreau des matous est introuvable, il commence à "restituer" les chats qu'il a dérobés.

Young fan's reaction to Jodie Whittaker casting goes viral — Doctor Who
Jodie is an in-demand, funny, inspiring, super-smart force of nature and will bring loads of wit, strength and warmth to the role. There have been other female Time Lords in the past. " She's going to be a fantastic Doctor ", Capaldi remarked.

Mais les caméras de vidéosurveillance vont finir par parler et l'homme va être identifié. Il s'appelle donc Robert Roy Farmer et est le fils d'un ancien capitaine de la police. La dernière photo est celle du chat retrouvé dans la voiture.

Le journal local Mercury News rappelle qu'à l'issue de l'enquête lancée suite à la disparition mystérieuse de chats et leurs morts dès septembre 2015 dans le parc Cambrian à San Jose, Farmer a été placé en garde-à-vue dans son véhicule avant d'avouer son crime. Rappelant que ces déclarations étaient en contradiction avec le profil d'individu perturbé, sans espoir de réhabilitation, et avec la personnalité antisociale décrite par l'expert-psychiatre, qui n'avait pas hésité à qualifier le prévenu de "danger pour la communauté".

Recommande: