Le Tunisien, "Jaleledine Tounsi", remplaçant de Baghdadi?

17 Juillet, 2017, 15:37 | Auteur: Armand Coulomb
  • Daech : Un Tunisien succéderait à Al-Baghdadi

Suite à l'annonce de l'Observatoire syrien des droits de l'homme (OSDH), concernant la détention d'une "information confirmée " sur la mort du chef terroriste Abou Bakr al-Baghdadi, les spéculations sur le nom du prochain leader de Daech se multiplient. Il s'agit de Jalaluddin al-Tounisi.

Le vrai nom de Jalaluddin al-Tunisi qui est originaire de Tunisie comme son nom l'indique, est Mohamed Ben Salem al-Ayouni. Il est né en 1982 dans la région de Msaken, dans la province côtière de Sousse.

Dans les années 90, ce jihadiste avait émigré en France et réussi à obtenir la nationalité française.

Cameroun: Une trentaine de soldats disparaissent après le chavirement d'un bateau militaire
Un navire de l'armée camerounaise a chaviré dimanche 16 juillet au matin au large de la presqu'île de Bakassi. Le bateau "a chaviré ce dimanche entre les villes de Limbé et de Bakassi".

En 2011, il est rentré en Tunisie puis en Syrie pour participer à la guerre. Depuis, ce Franco-tunisien est devenu l'homme de confiance d'Al-Baghdadi.

L'Etat islamique a en effet rapidement besoin de se doter d'un nouveau chef pour gérer sa survie après de sérieux revers en Syrie et en Irak, où il vient récemment de perdre le contrôle de son fief de Mossoul.

Après les pertes de la ville de Sirte l'année dernière, Baghdadi l'a nommé émir de l'organisation en Libye parce qu'il croyait en lui et à ses capacités à gagner des batailles et maintenir la présence avec de bonnes relation avec d'autres groupes terroristes en Afrique du Nord, comme Oqba ibn Nafi, affilié à al-Qaïda. Et dès lors que l'Afrique du Nord est en tête des régions où Daech cherche à se développer et survivre après sa déroute récente en Irak, l'organisation pourrait chercher à nouveau à se développer dans les pays africains à partir de la Libye, qui est encore dans un état de chaos en matière de sécurité. Elle contribue également au financement de l'organisation par la contrebande de marchandises.

Recommande: