L'opposition lance une consultation populaire contre le Président Maduro

17 Juillet, 2017, 15:11 | Auteur: Armand Coulomb
  • Caracas 16 juillet. Des électeurs patientent devant un bureau de vote lors de la journée de test organisée par le conseil national électoral avant le scrutin de la Constituante du 30 juillet. Federico Parra  AFP

Par centaines de milliers, les électeurs, beaucoup vêtus de blanc ou aux couleurs du drapeau jaune, bleu, rouge du Venezuela, ont commencé dès dimanche matin à glisser leur bulletin dans des boîtes en carton installées dans des bureaux de vote à travers le pays par la coalition d'opposition, la Table de l'unité démocratique (MUD).

"Je manifeste mon mécontentement contre le gouvernement".

L'opposition avait pris l'initiative de ce référendum symbolique deux semaines plus tôt.

J'appelle l'opposition à un retour à la paix et au respect de la Constitution.

Les opposants y voient un moyen pour le gouvernement de rester au pouvoir, en contournant l'Assemblée nationale où l'opposition est majoritaire depuis 2016.

D'après les projections de l'institut de sondages Datanalisis, quelque 10,5 millions de personnes, sur 19 millions d'électeurs, seraient prêtes à voter lors de la consultation qui a reçu le soutien de l'Église catholique, des Nations unies, de plusieurs pays d'Amérique latine et d'Europe ainsi que des États-Unis. "Aujourd'hui comme jamais nous allons montrer au monde entier et à ceux qui ont le pouvoir que le peuple vénézuélien est maître de son destin", a déclaré Julio Borges, le président du Parlement (opposition), au cours d'une conférence de presse.

Evaluation de l'Alternateur Bosch
L'alternateur est le composant de la voiture qui tient le rôle de générateur de courant électrique. L'alternateur Bosch est l'une des pièces les plus populaires actuellement présentes sur le marché.

Le chef de l'Etat a appelé ses adversaires au dialogue en les encourageant à "ne pas perdre la tête" après ce vote.

Ils étaient 7,18 millions à se rendre aux urnes dimanche 16 juillet. Le secrétaire général de l'ONU, Antonio Guterres, a exprimé sa préoccupation dans un communiqué le 14 juillet.

L'opposition vénézuélienne a voté dimanche, apparemment assez massivement, contre le président Nicolas Maduro et son projet de Constituante, espérant s'appuyer sur ce succès pour exiger un changement de gouvernement, après bientôt quatre mois de violentes manifestations.

L'opposition accuse le gouvernement d'être responsable de la crise économique qui étouffe le Venezuela, qui est pourtant une puissance pétrolière.

Un référendum symbolique s'est tenu hier au Venezuela pour appeler les habitants à se prononcer contre le projet du président Maduro de réformer la constitution.

Cinq anciens présidents latino-américains sont venus en tant qu'"observateurs internationaux" du scrutin, Jorge Quiroga (Bolivie), Vicente Fox (Mexique), Andres Pastrana (Colombie), Laura Chinchilla et Miguel Angel Rodriguez (Costa Rica).

Recommande: