Où en est l'affaire Vincent Lambert ?

20 Juillet, 2017, 09:21 | Auteur: Armand Coulomb
  • Où en est l'affaire Vincent Lambert ?

Vincent Lambert, selon sa soeur Marie et son épouse, avait " clairement " indiqué avant son accident qu'il ne souhaitait pas d'acharnement thérapeutique, mais il n'a laissé aucune consigne écrite.

Nouveau rebondissement dans l'affaire Lambert. Il est hospitalisé au centre hospitalier universitaire de Reims (Marne), après un accident de la route en septembre 2008. Il reproche aux médecins un manque d'information de la famille.

Le Conseil d'Etat va donc dans le même sens que la décision rendue le 16 juin 2016 par la cour administrative d'appel de Nancy, qui ordonnait au CHU de Reims de donner au médecin chargé de ce patient "les moyens de poursuivre le processus de consultation" pouvant mener à un arrêt de l'hydratation et de la nutrition artificielles qui maintiennent en vie Vincent Lambert.

La reprise de l'examen d'une procédure d'un arrêt des soins met à mal votre souhait de laisser vivre Vincent malgré son état.

Orange à l'offensive dans le conflit qui l'oppose à TF1
L'issue de cette nouvelle action en justice initiée par Orange pourrait donc être déterminante pour la suite des événements. En attendant, TF1 et consorts sont toujours diffusés sur MyCANAL et le service web de SFR, au grand dam du groupe TF1.

Si la décision du Conseil d'État clarifie le cadre juridique de cette affaire qui déchire depuis neuf ans la famille sur la question épineuse de l'euthanasie, elle n'aura pas de conséquences immédiates sur le sort de Vincent Lambert. La Cour européenne des droits de l'homme valide l'arrêt du Conseil d'État. Mais le 23 juillet, contre toute attente, les médecins annoncent qu'ils ne se prononcent pas concernant l'arrêt des soins arguant que les conditions de " sérénité et de sécurité nécessaires " ne sont pas réunies.

Il conforte l'indépendance professionnelle et la responsabilité personnelle du médecin, en jugeant que la décision d'arrêt des soins, prise le 11 janvier 2014 par le Dr Kariger ne peut plus recevoir application, ce dernier étant parti. Cette instance avait ainsi confirmé l'avis du Conseil d'Etat, pour qui la continuation des soins de Vincent Lambert constituait une obstination déraisonnable.

24 mars 2017. La cour d'appel de Reims rejette la demande des parents du transfert de Vincent vers un autre établissement.

La suspension de la seconde procédure collégiale d'examen de l'interruption des traitements de Vincent Lambert en juin 2015 était illégale; le médecin actuellement en charge du patient doit à nouveau se prononcer sur l'engagement d'une nouvelle procédure, conclut le Conseil d'État, ce 19 juillet.

Recommande: