De plus en plus de migrants traversant la Méditerranée arrivent en Espagne

11 Août, 2017, 17:21 | Auteur: Armand Coulomb
  • Méditerranée plus de 100.000 migrants ont traversé depuis janvier

Depuis jeudi matin, une vidéo suscite beaucoup de réactions: des migrants débarquent à toute vitesse sur une autre plage andalouse, au milieu des touristes, et courent pour rejoindre la ville. Joel Millman, porte-parole de l'Organisation internationale pour les migrations (OIM) a confié auprès de l'AFP: "Nous n'entendions pas beaucoup parler de l'Espagne, mais cette année c'est le cas". D'après les chiffres de l'OIM, 8183 migrants avaient débarqué en Espagne au 6 août, soit plus de trois fois plus que les quelque 2500 enregistrés l'année dernière à la même époque.

Si l'Italie reste, de très loin, le pays où arrivent le plus de migrants (96 400 en 2017), l'Espagne se rapproche de la Grèce, où 11 713 personnes sont arrivées cette année. "L'... Ce serait un grand changement", a déclaré Joel Millman. Joel Millman explique ce phénomène par une supposition: "la route qui longe la côte pour remonter vers le Maroc est considérée comme plus sûre". Les tactiques des passeurs sont différentes: en Libye, ils embarquent leurs "clients" à 100 ou 150 par embarcation. En revanche pour traverser les quelque 18 km du détroit de Gibraltar "la tactique est d'employer de plus petits bateaux dans l'espoir de déjouer la surveillance, et évidemment certains y parviennent". Ils n'avaient pas de papiers sur eux mais semblent être Marocains, a-t-il ajouté.

Pour faire face à ce nouvel afflux de migrants, la Croix Rouge espagnole a renforcé le nombre de volontaires dans les principaux ports d'Andalousie où ils sont débarqués, ainsi qu'à Ceuta, indique Inigo Vila, le responsable des urgences de l'organisation. "Parfois ils sont brûlés par le soleil ou le carburant", dit-il.

Des migrants attaquent l'enclave de Ceuta
L'un d'eux s'est fait une double fracture à la jambe en essayant de stopper les clandestins dans leur course vers l'Espagne. Ils ont majoritairement été transférés vers un centre de rétention d'où ils pourront faire une demande d'asile.

Sur terre, des jeunes Africains s'élancent par centaines pour escalader les clôtures de barbelés de Ceuta et Melilla.

Le 7 août dernier, près de 187 migrants sont ainsi entrés à Ceuta après avoir forcé la frontière maroco-espagnole.

Recommande: